1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Bonjour ! Ce matin, je vous avouerai qu’hier soir, au fond de mon lit, j’étais passablement gêné. Je pensais au message que je vous avais mis hier matin, et avec le recul je le trouvais mesquin. Le fait est que le nombre de lecteurs chez nous (même s’il faut une certaine base) n’est pas le plus important, nous n’avons rien à vendre pas de pub ou autres, donc même si c’est important ce n’est pas vital.

Malheureusement, comme beaucoup de blogueurs, pour des raisons qui sont propres à mon parcours de vie, comme d'autres, je fonctionne à l’affectif, et en plus de vouloir faire avancer les choses, il est clair pour moi (je l'admet) que nous cherchons aussi une certaine forme de reconnaissance (ou tout du moins à fédérer l'approbation du plus large public possible pour valider notre argumenation).

De plus, pour des raisons de santé qui me sont propres, il m’arrive (parfois) de m’emporter ou de réagir de façon excessive, voire irréfléchie (trop rapidement), ce qui explique ces « clashs » à répétition que je n’arrive pas endiguer.

J’en suis d’autant plus désolé, que les gens qui ont vu le message sont justement ceux qui sont restés fidèles, et non pas ceux qui sont partis.

Pour toutes ces raisons, essayez de ne pas trop m’en vouloir (je sais que ce n’est pas évident).

Dites-moi aussi SVP si les « informations complémentaires » sont (comme je le pense) une réelle valeur ajoutée pour vous, pour croiser les infos et bien comprendre un article (car elles représentent à elles seules 30% du temps que je mets à relayer un billet).

 

Aujourd’hui, c’est dimanche, et nous allons goûter à notre premier poulet bio fourni par notre AMAP,  Je ne peux que vous enjoindre à faire comme nous, et à vous rapprocher d’une AMAP près de chez vous, pour avoir des produits de qualité. Bien sûr, il faut savoir les préparer, ce qui n’est plus donné à tout le monde (néanmoins de nombreuses recettes sont consultables sur Internet). Mais justement, c’est une pratique qu’il faut encourager, pour ne pas perdre notre indépendance et savoir cuisiner (sinon ils nous imposeront des produits industriels).

Le sens du goût et savoir manger sont aussi une éducation à part entière que nous devons donner à nos enfants.

Pour l’heure, ce qui revient sur le devant de la scène ce matin, c’est la volonté latente de Bruxelles de vouloir privatiser notre sécurité sociale.

Intégrez bien que seuls nous sommes faibles, unis nous sommes inébranlables, c’est pour cela que des gens comme Guillaume Sarkozy veulent nous vendre des services individuels pour briser la solidarité qu’il y a entre nous, et engranger de GROS bénéfices sur chaque Français individuellement.

Comme je vous l’ai dit, la sécurité sociale ne bénéficie pas des taxes faites en son nom, aussi (depuis des années) ils profitent de notre ignorance pour argumenter leurs discours nauséabonds (vidéo informations complémentaires).

La sécurité sociale est une des plus grandes avancées que nous a donné le Conseil National de la Résistance après la Seconde Guerre mondiale.

Ne cédez pas à leur propagande toxique et interpellez vos hommes politiques. Il faut qu’ils sachent que nous connaissons la VÉRITÉ, car ces faits m’ont été confirmés indépendamment par 2 médecins… (taxes non perçues).

Pour le reste de l’actualité il y a maintenant la…. DEFCON Room. J’espère qu’elle vous convient (n’hésitez pas à me faire part de vos retours pour l’améliorer ou améliorer le contenu journalier du blog).

Sur ce, je sollicite (encore une fois) votre indulgence, et je vous souhaite un agréable dimanche en famille (je ne publierai qu'un autre billet en international, car comme je vous l'ai dit la semaine dernière, maintenant, le dimanche, je privilégie ma famille).

Fraternellement,

L’Amourfou.

Secu 22 09 2013
Un médecin remplit une feuille de soins (Photo Marc Le Chelard. AFP)

Plus de huit Français sur dix (86%) se déclarent «très ou plutôt inquiets» de la capacité de la France à financer son système de Sécurité sociale, selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche du 22 septembre.

Seuls 14% des personnes interrogées se disent «plutôt pas ou pas du tout inquiètes», selon cette enquête publiée à quelques jours de la présentation, prévue jeudi, du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2014.

Une majorité des personnes interrogées (59%) estime que les Français dépensent trop en matière de santé. 12% jugent au contraire qu’ils ne dépensent pas assez et 28% qu’ils dépensent comme il faut (1% sans opinion).

Invités à dire s’ils préfèrent payer davantage de cotisation et être bien pris en charge ou ne pas payer plus mais être moins remboursés pour leurs soins, les Français se montrent très partagés.

Ainsi, 49% déclarent être «personnellement prêts à payer plus de cotisations sociales, pour assurer le maintien de la prise en charge de leurs frais de santé et celui des Français en général».

A l’inverse, 48% disent «préférer ne pas payer plus de cotisations sociales, quitte à ce que le niveau de la prise en charge de leurs frais de santé et celui des Français en général diminue». 3% des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Ce sondage a été réalisé les 20 et 21 septembre par téléphone auprès d’un échantillon représentatif de 1004 personnes majeures (méthode des quotas).

 

Source : Liberation.fr

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow 86% des Français inquiets pour le financement de la Sécu