5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)
Hum… L’humanité a la gueule de bois ce matin. Une bonne partie d’entre nous a été touchée hier aux Philippines par le typhon Haiyan, 1200 morts…
 
Bref, cela nous rappelle le tant décrié « réchauffement » climatique anthropique, sur lequel on a tant de doutes… (informations complémentaires).

Et je trouve qu’en 2013, avoir autant de suspicions sur notre propre climat (en fait, de ne rien savoir) de ce qui affecte réellement notre propre planète est grave…

Comme si nous n’étions pas des adultes, et qu’il ne faille pas provoquer d’émotions et de réactions de masse…

Pourtant… Alors faut-il blâmer les moteurs thermiques, et proscrire les poids lourds ?

Je vous avouerai que même s’il y a d’autres théories extrêmement sérieuses (et que je privilégie dans ma logique), je ne peux honnêtement pas me prononcer, comprenez que je ne peux pas prendre le risque. Car il est possible que les deux phénomènes se corrèlent.

Et dans « l’absolu » la résultante de ces milliards d’explosions sont des gaz, et que donc, de facto, cela entre en ligne de compte dans l’atmosphère de la planète, et force est de constater que depuis 40 ans nous ne faisons qu’en rajouter de façon exponentielle.

Malheureusement je n’ai pas assez de mémoire pour me rappeler réellement comment c’était avant, mais force est de constater que déjà on était moins informé, tout du moins pas en temps réel.

Et que j’ai franchement l’impression qu’il y a quand même beaucoup, beaucoup plus de ces phénomènes climatiques extrêmes.

Le souci, c’est qu’à chaque fois, quasiment cela tombe de façon récurrente sur des populations qui n’ont pas réellement les moyens de se protéger, et que cela sape par la base leur économie.

Là aussi il faudrait que la solidarité internationale soit proactive et pas seulement présente en cas de sinistres.

Enfin, avec des si…

En attendant, pour l’écotaxe, je vous rappelle humblement qu'elle est insuflée par l'Europe et que Eco'mouv soit Benetton et Goldman Sachs (même société que Mario Draghi) et quelques autres toucheront 800.000.000 (800 millions d’€uros) si cette dernière est abandonnée, ou 45.000.000 (45 millions d’€uros) par trimestre si elle est perçue, soit 20% de la taxe alors que pour les impôts les frais de recouvrement s’élèvent à 1,9%...

Vous voyez, le souci c’est qu’in fine ce sont toujours les mêmes lascars qui s’immiscent pour capter des bénéfices… (et tirer partie sonnante et trébuchante de chacun des faux pas que nous faisons, en les anticipant mieux que nos dirigeants…).

Et ça, ça devient franchement énervant…
 
Comme pour la construction de l'Union européenne on pourrait y voir une sorte de « collusion » … entre les intervenants...

Vous voyez ce que je veux dire ?

Et après on vous explique (comme depuis 40 ans) que de toutes façons vous devez payer, parce que l’arnaque est « légale… »

Amicalement,

F
.
 
Eco Taxe 10 11 2013
Reuters/Reuters - Deux bornes destinées à la collecte de l'écotaxe ont été détruites dans le Gard et où
une vingtaine de poids-lourds ont mené une opération escargot près de Marseille. Photo prise le 29
octobre 2013/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - L'écotaxe sera mise en place par le gouvernement français mais sans doute pas avant l'été 2014, rapporte samedi Le Monde tandis que la grogne contre cette taxe sur les transports routiers de marchandises se propage.

Le gouvernement veut attendre l'apaisement mais aussi les échéances électorales de l'an prochain et envisage désormais la date du 1er juillet 2014 pour introduire cette taxe controversée, pour l'instant suspendue, écrit le quotidien sur son site internet.

A Matignon, on se refuse à commenter cette information en rappelant que la taxe est suspendue mais pas supprimée. Des discussions sont en cours mais la priorité du gouvernement est de boucler son plan d'aide à la Bretagne, ajoute-t-on.

Compte tenu des négociations avec les partenaires sociaux et du travail parlementaire, la suspension devrait durer plusieurs mois, selon le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier.

Le gouvernement compte utiliser cette période pour poursuivre les négociations avec les partenaires sociaux pour préparer le pacte d'avenir pour la Bretagne que Jean-Marc Ayrault espère boucler avant fin novembre.

Le mouvement breton des "bonnets rouges" ne se satisfait pas d'une simple suspension et maintient ses actions en exigeant le retrait pur et simple de la redevance.

LA GROGNE S'ÉTEND

Les "bonnets rouges" ont fait des émules dans le sud de la France où deux bornes destinées à la collecte de l'écotaxe ont été détruites samedi dans le Gard et où une vingtaine de poids-lourds ont mené une opération escargot près de Marseille.

La gendarmerie de Saint-Gilles (Gard) a ouvert une enquête après l'incendie volontaire d'une borne écotaxe et la dégradation d'une seconde dans la nuit de vendredi à samedi.

De source proche de l'enquête, on précise que l'inscription "Crav" a été peinte sur la route départementale à proximité des bornes détruites.

Le Comité régional d'action viticole (Crav) a revendiqué par le passé plusieurs actions violentes liées à la production viticole.

Les camionneurs des Bouches-du-Rhône ont pour leur part conduit samedi matin une opération escargot sur l'autoroute A55 qui relie Martigues à Marseille.

Plusieurs slogans hostiles à l'écotaxe avaient été accrochés sur les poids lourds. Les manifestants ont temporairement mis en place un barrage filtrant à proximité d'un portique installé pour la collecte de la taxe.

Des opérations escargot ont également été menées dans le nord de la France et dans la région lyonnaise, indique Bison Futé.

Un portique écotaxe a par ailleurs été pris pour cible sur le périphérique parisien, rapporte France Bleu 107.1.

LES FRANÇAIS PARTAGÉS

Décidée par la précédente majorité de droite, l'écotaxe devait entrer en vigueur le 1er janvier prochain. Elle vise à favoriser les modes alternatifs de transport au nom de la préservation de l'environnement, avec un gain annuel attendu pour l'Etat de 760 millions d'euros.

La levée de boucliers des Bretons contre ce projet s'est traduite par des manifestations parfois violentes et la destruction de plusieurs des portiques où la taxe devait être prélevée.

La délégation de la gestion de la taxe à une société privée, Ecomouv', a également donné lieu à une polémique.

Les Français apparaissent très partagés sur la question du maintien de l'écotaxe, selon un sondage BVA pour i>télé, le mensuel CQFD et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié samedi.

La moitié des personnes interrogées (49%) estiment qu'il faut supprimer cette taxe et pratiquement autant (48%) pensent qu'il faut la maintenir. Les Français s'expriment en revanche nettement, à 57%, pour l'arrêt du mouvement des "bonnets rouges".

Patrick Vignal et Julien Ponthus, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Danielle Rouquié

 

Source : Reuters.fr

Informations complémentaires :
 
Crashdebug.fr : L'Europe sans Gulf Stream
Crashdebug.fr : SURA, le HAARP russe...

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Le gouvernement reporterait l'écotaxe à 2014...