1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
Corps Enseignant

Le ministre de l’Education nationale a annoncé hier soir qu’un quart des profs allaient voir leur salaire revalorisé.
Un soulagement pour des enseignants aux fins de mois de plus en plus difficiles.

«Moins d’enseignants, mieux payés » : c’était une promesse de  en 2007. Luc Chatel, ministre de l’Education nationale et porte-parole du , n’a pas manqué de le rappeler hier soir, en annonçant aux micros du Grand Jury RTL - « le Figaro » - LCI que les négociations, entamées avec les  le 1octobre dernier sur les carrières des enseignants étaient terminées.

 

  Il le redira aux organisations qu’il reçoit demain matin : à partir de la rentrée prochaine, la promesse sera honorée. « La mission des enseignants évolue, argumente-t-il. On leur en demande toujours plus, il faut accompagner ce mouvement. » Grâce à la moitié des économies réalisées par les suppressions de postes, les professeurs vont donc gagner davantage : 157 € de plus par mois pour les instituteurs débutants, 259 € pour les enseignants du secondaire qui ont l’agrégation.  Mieux, promet le ministre, dès septembre, le salaire de tous ceux qui ont entre un et sept ans d’ancienneté augmentera lui aussi en moyenne de 660 € par an. Au total, 190 000 profs sont concernés, soit un sur quatre. 
Quid des autres ? Ce sera inévitablement la question, en forme de levée de bouclier, des syndicats. Depuis trois ans, ils attendent la revalorisation promise. Les salaires n’ont pas bougé depuis dix ans, hors d’augmentations indiciaires qui ne collent pas à celles des prix, et les études internationales montrent que les professeurs français sont en moyenne moins bien payés que leurs collègues européens. 
Ils le voient, ils le sentent surtout. Pour certains comme Sylvain, prof à Belfort : « Le sujet est encore un tabou qu’on n’aborde pas en salle des profs, alors que le décalage est devenu très net, entre notre statut de référent et des revenus peu élevés. » Mais d’autres, comme Christine qui, à 48 ans, va devoir faire avec 1 950 € et un mari de 52 ans au chômage, ou Emilie, qui se lance dans les cours particuliers le samedi pour joindre les deux bouts, témoignent ouvertement de fins de mois difficiles qu’elles ne sont pas seules à connaître. « Le couple mythique de deux enseignants qui jouissent non seulement de la sécurité de l’emploi, mais d’un budget correct est devenu rare », prévient un syndicaliste.

 

Vu sur le Parisien


Informations complémentaires :


Le Monde : Les jeunes profs seront mieux payés
Le Nouvel Obs : Luc Chatel promet 10% d'augmentation aux nouveaux profs titularisés
Les Echos : Chatel annonce une revalorisation des salaires pour près du quart des enseignants

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Un enseignant sur quatre va être augmenté