5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Les années passent, les gens aussi, et pourtant....

Thomas Le Drian 27 01 2014 2
Thomas Le Drian, 29 ans, a été nommé chargé de mission auprès d'André Yché, le président du directoire de
la Société nationale immobilière (SNI), plus grand bailleur social de France. | DR

Thomas Le Drian, 29 ans, fils de Jean-Yves, le ministre de la Défense, a déjà une belle carrière. Diplômé de l'ISC Paris, 16e du classement des écoles de commerce françaises selon Challenges, le jeune homme a été nommé début janvier «chargé de mission auprès du du Directoire» André Yché au sein de la Société nationale immobilière (SNI).

Cette filiale de la (CDC), qui gère 275.000 logements sociaux ou intermédiaires, est le premier bailleur social de France. «Libération» s'interroge ce lundi sur cette nomination qui paraît disproportionnée au regard du «maigre» CV de Thomas Le Drian.

Ce dernier appartient même au comité exécutif de la SNI, comme le précise son site internetun «Comex» qui ne comprend que 13 membres. Selon le quotidien, «des hauts cadres de la société, autrement plus expérimentés, n’en font pas partie (...). Certains se disent "un peu effarés"». Thomas Le Drian a également été nommé directeur du contrôle interne et du contrôle de gestion de la filiale de la SNI, Efidis, une entreprise sociale pour l'habitat francilien qui gère 48.800 logements.

Une manœuvre politique ?

Selon «Libération», «cette nomination contestée sert surtout à conforter André Yché dans ses fonctions de président du directoire de la SNI, alors qu'il a beaucoup craint pour son fauteuil avec le retour de la gauche au pouvoir». Il était «dans le viseur de nombreux élus socialistes et de pontes du milieu HLM (qui) lui reprochaient d'avoir beaucoup œuvré pour faire avancer l'idée d'une marchandisation du logement social», avance le quotidien.

Avant ce nouveau poste, Thomas Le Drian était conseiller au cabinet de Jean-Pierre Jouyet, le directeur général de la CDC, a-t-on confirmé au sein de l'institution financière. Il n'apparaissait toutefois pas dans l'organigramme officiel, cette fonction n'étant pas répertoriée sur le site du groupe. Cette arrivée à la direction de la CDC avait déjà fait «grincer quelques dents», soulignait fin décembre le site Médiapart.

La SNI lui renouvelle sa confiance

La SNI a réagi en fin d'après-midi par l'intermédiaire d'un communiqué. Thomas Le Drian «dirige, à ce poste, une équipe correspondant à son niveau de qualification et d’ancienneté», stipule le texte. «Ce mouvement correspond à une mobilité interne au sein du groupe Caisse des Dépôts, telles qu’elles se pratiquent régulièrement, et l’emploi attribué à l’intéressé correspond parfaitement à sa formation et à son expérience professionnelle en cabinet d’audit (KPMG)», assure la société. 

«Complémentairement, il est chargé d’assister matériellement le Président du directoire de la SNI dans sa mission de « référent logement » du groupe Caisse des Dépôts et, à ce titre, participe au Comex où les questions relatives à cette tâche de coordination sont évoquées, poursuite le communiqué. Il est rappelé qu’à la différence du directoire, le Comex n’est pas une instance décisionnelle mais de simple coordination et d’information.»

«En conclusion, en plein accord avec la Caisse des Dépôts dont le Directeur général, Jean-Pierre Jouyet, a vigoureusement condamné (des) allégations sans fondement (...), André Yché et tous les membres du directoire de la SNI renouvellent leur confiance à Thomas Le Drian», insiste la Société nationale immobilière.

 

Source : Leparisien.fr via Maître Confucius

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Le Siècle
Crashdebug.fr : Circus Politicus...
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow HLM : la nomination de Thomas Le Drian, le fils du ministre, passe mal