1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Eh oui ! L’école peut être un formidable vecteur d’émancipation... Et c’est bien pour cela qu’ils s’acharnent à en détruire les fondements…

Une population qui est ignorante du passé ne peut comprendre l’hérésie de la situation actuelle, et ne cherchera même pas à se révolter…

Alors ils se servent de l’école laïque de la République pour modeler les adultes de demain, à l’image de leurs perversions, et cela ne se passe pas qu’en France.

Ce travail de sape de la société, à dose homéopathique, s’écoule sur plusieurs générations…

Du reste, croyez-vous que les enfants des Dupont, Rothschild, et autres Rockfeller ont le même type d’éducation que nos enfants ???

Je n’ai plus d’enfant en bas âge, mais si des parents veulent bien m’informer « in vivo » de ce qui se passe réellement en classe, je suis preneur...

Amicalement,

F.

Update 31.01.2014  :

Page 13 notamment, ils définissent la théorie du genre et parlent par la suite de « comment faire pour pas que ça y fasse penser ? »...Plus c'est gros, plus ça marche...

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cr-cedu/12-13/c1213031.pdf

Source : Michel (on le remercie, ainsi que Mouloud pour son témoignage par mail)

Ecole 30 01 2014

Selon Le Parisien, 20% des enfants scolarisés à Meaux n’ont pas été accompagnés à l’école ce lundi. Tous seraient des petits musulmans dont les parents, sensibilisés par Farida Belghoul (une figure des mouvements anti-racistes des années 80 et fondatrice du collectif « Journée de retrait de l’école »), demandent l’interdiction de la théorie du gender à l’école.

Le principe de cette initiative inédite ? Retirer ses enfants de l’établissement une fois par mois et expliquer dans leur carnet de correspondance pourquoi. Surtout, le faire dans la mesure du possible en coordination avec d’autres parents du même établissement si possible. L’objectif ? Ambitieux, il est d’obtenir l’interdiction de la théorie du gender à l’école. Il y a du pain sur la planche quand on sait que la propagande homosexuelle, pratiquée dans 600 écoles cette année, doit être généralisée dans tous les établissements scolaires à partir de la rentrée 2014.

Évidemment, le pouvoir tente de faire croire que le programme ABCD n’a rien à voir avec le lobby homosexuel et la théorie du genre : « Il y a un certain nombre de parents qui ont été inquiets et qui se sont laissés prendre par cette rumeur complètement mensongère. Il n’y a pas de théorie du genre enseignée à l’école. Je veux rassurer les parents : ne vous inquiétez pas, c’est une éducation à l’égalité fille-garçon et rien de plus », a ainsi affirmé sur Europe 1 Vincent Peillon, qu’on a connu plus franc, plus explicite. Et les médias mainstream (Europe 1, Le Parisien, etc.), que l’on sait infestés par le lobby gay, d’abonder dans son sens en évoquant « une rumeur ».

Comme nous, Farida Belghoul pense que le ministère de l’Éducation nationale devrait s’appeler ministère de l’Instruction publique et que l’État n’a pas à éduquer nos enfants. Soutenons son initiative et, une fois par mois, retirons nous aussi nos enfants des écoles publiques.

 

Source(s) : Ndf.fr via Nath

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Lutte contre la théorie du genre à l’école : 20% des enfants de Meaux étaient absents des classes ce lundi