1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Pour être fixé, cliquez sur la carte en bas, et rentrez votre code postal sur la gauche.

Eau Robinet 27 02 2014

S’appuyant sur des analyses conduites par le ministère de la Santé, l’UFC-Que Choisir dénonce la mauvaise qualité de l’eau du robinet utilisée par 1,5 million de Français.

À chaque jour son enquête. Après avoir comparé par grandes surfaces le coût du panier de la ménagère (lire l’édition de mercredi), l’UFC Que Choisir s’est intéressée cette fois à la qualité de l’eau du robinet. Et le constat est sans appel, qui classe la France parmi les mauvais élèves, ce qui lui vaut d’ailleurs de fréquents rappels à l’ordre de Bruxelles.

L’UFC ne veut pas jouer pour autant les rabat-joie. L’association souligne que 98 % des Français ont accès toute l’année à une eau de bonne qualité. Mais c’est loin d’être le cas pour 1,48 million de consommateurs. L’association a puisé ses données à la meilleure source, celle du ministère de la Santé qui, pendant deux ans, a relevé les résultats des 36 000 communes de l’Hexagone. Un travail de titan, disponible désormais en ligne en zoomant sur sa propre région jusqu’à son propre village. Et là, pas de surprise : l’état des lieux ne s’est guère modifié depuis l’enquête qu’avait conduite en 2012 l’UFC en s’appuyant sur le même support ministériel.

Déjà en 2012…

À cette date, l’association déplorait déjà une mauvaise qualité de l’eau au robinet pour 2 millions d’usagers qui «payent pour une eau non conforme aux critères réglementaires.» Avec, dans ses conclusions, un rappel «des graves menaces que la pression agricole fait peser sur la ressource.» Si la qualité de l’eau ne souffre guère de reproches dans sa globalité, ce n’est pas parce que les nappes phréatiques ou les fleuves et les rivières sont devenus propres. Au lieu de protéger efficacement les captages, on préfère dépenser des fortunes à dépolluer l’eau, seul moyen d’en garantir la potabilité», déplore Alain Bazot, le président de l’UFC, en relevant la «passivité complice des collectivités, des agences de l’eau et des gouvernements successifs…»

Et le Grand Sud n’est guère épargné par ce phénomène de pollution qui concerne d’abord les zones de montagne. Les pages interactives de l’UFC et du ministère nous renseignent sur la réalité du phénomène. Car ces pollutions ne passent pas que par des teneurs élevées en nitrates ou pesticides. Les analyses laissent apparaître aussi des taux exagérés en bactéries, en atrazine (l’herbicide de synthèse) ou sélénium (engrais chimiques).

En Midi-Pyrénées, l’Agence régionale de Santé (ARS) donne une version différente de celle de l’UFC, insistant pour sa part sur les effets d’une bactériologie plus que médiocre dans certaines zones de montagne.

Cliquez sur la carte pour accéder au moteur de recherche de la qualité de l'eau en France, commune par commune :

Carte Eau 27 02 2014

 

Source : Ladepeche.fr

Informations complémentaires :


ROCKIN' SQUAT "La Lutte Du Siècle" par Livinastro

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow L'eau du robinet polluée à la source : la situation commune par commune