1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Bon, il faut voir le côté positif, c’est que depuis le temps que nous vous prévenons … vous avez pu vous faire à l'idée... Alors, c’est ça qui me fait marrer, on peut assumer avec ce que l’on sait, que le pays entier est écouté, non seulement par les Français, mais aussi par les autres pays…

Mais par contre, quand on s’appelle Nicolas Sarkozy, ou Liliane Bettencourt, là, non, il ne faut pas…

En tout cas, cela donne une saveur toute particulière à certains soucis techniques que j’ai pu rencontrer avec Orange…, de par le passé…

Enfin, là aussi, perso, moi il y a longtemps que je suis fixé : (

Amitiés,

F.

Selon Le Monde, Orange ex-France Telecom est bien l'opérateur qui, selon les services secrets britanniques, entretient une coopération étroite avec la DGSE. Un "accès libre et total" précise le quotidien du soir. Orange assure que cette coopération se fait "dans le strict respect des lois et en toute légalité".

A l'origine de cette enquête publiée ce jeudi par Le Monde, un document interne des services secrets britanniques tiré des archives de la NSA par Edward Snowden. Un document qui montre que France Télécom - Orange est un "acteur important du système de surveillance en France". Et notamment parce que la DGSE dispose, "à l'insu de tout contrôle" insiste Le Monde, "d'un accès libre et total à ses réseaux et aux flux de données qui y transitent".

Orange et la DGSE "travaillent ensemble"

Selon le document de la GCHQ, la Direction générale de la sécurité extérieure et l'opérateur historique français, dont l'Etat possède toujours 27%, "travaillent ensemble pour améliorer les capacités nationales d'interception sur les réseaux de communication et collaborent pour casser les cryptages de données qui circulent dans les réseaux".

"Dans le strict respect des lois et en toute légalité"

Cité par Reuters, un porte-parole de l'opérateur assure que tout cela est légal : "Orange, comme tous les opérateurs, a des relations avec les services de l'Etat en charge de la sécurité et des Français. Ces relations se font dans le strict respect des lois et en toute légalité, sous la responsabilité de l'Etat et du contrôle des juges."

En novembre dernier, le PDG d'Orange, Stéphane Richard, avait fait de la protection des données de ses clients une priorité.

 

Source : Franceinfo.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : L'Europe sécuritaire
Crashdebug.fr : 1984

Eagle 20 03 2014

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Écoutes : la DGSE aurait un « accès total » aux réseaux d'Orange