1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Allez, un peu d'air frais.... ; ))) Je trouve que ces passages sur différentes radios, sont, quelque part, comme un entraînement pour ..., et cela me fait penser à un boxeur qui se prépare pour le combat du siècle... (D'autres interviews en Informations complémentaires).

Asselineau 10 10 2014

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

... a été l’invité politique du journaliste Louis Daufresne dans son émission « LE GRAND TÉMOIN » sur Radio Notre Dame le jeudi 9 octobre 2014, de 07H30 à 08h20.

Dans cette tranche matinale entrecoupée par des « flashes d’information », il la été interrogé sur l’actualité nationale et internationale.

Radio Notre-Dame s’écoute

a)– en direct sur le site Internet www.radionotredame.com
b)– sur 100.7 en FM sur Paris, l’Ile de France et Beauvais
c)– à Laon sur 90.7 FM, une fréquence qu’elle partage avec Fréquence protestante
d)– sur Canalsat et Freebox

Si vous souhaitez poser une question ou envoyer un message de soutien, vous pouvez le faire par courriel pendant l’émission en écrivant à l’adresse : louis.daufresne@radionotredame.com

Radio Notre-Dame est une radio de sensibilité catholique, mais elle est, malgré son nom, totalement indépendante de l’Église. Par le passé, le diocèse de Paris a été le principal contributeur de la radio mais sa participation au budget de la radio a aujourd’hui cessé. En 2013, elle compte trente-trois salariés et une centaine de bénévoles.

Comme le statut associatif de Radio Notre-Dame limite son appel à la publicité, la radio fait appel aux dons, qui constituent sa principale source de revenus. Elle tire également quelques ressources de partenariats réalisés notamment sous forme de chroniques ou de parrainage d’émissions.

En plus de sa diffusion chaque jour sur Paris et dans toute l’Île de France, les programmes de Radio Notre-Dame sont repris sur les radios membres de la Communauté francophone de radios chrétiennes (COFRAC), soit 65 fréquences en France et 45 radios autour du globe. « Radio Grand Ciel » à Chartres et à Dreux reprend également des programmes de Radio Notre-Dame.

En plus de la bande FM, la radio diffuse ses programmes 24/24 sur le Web, le câble et le satellite.

Selon un sondage CSA publié sur le site de la radio, en janvier 2003 en Île-de-France, 140.700 auditeurs écoutaient quotidiennement Radio Notre-Dame. Ils avaient majoritairement 35 ans et plus. 50 % étaient catholiques pratiquants, mais 30% des auditeurs étaient non pratiquants et 20 % étaient sans confessions ou d’autres religions.

Depuis 5 ans, Radio Notre-Dame est l’une des très rares radios à m’avoir accordé, au rythme d’environ 1 fois par an, un accès à son antenne. Le fait est suffisamment rare pour qu’il soit souligné.

Louis Daufresne est un journaliste qui a à cœur d’exercer son métier de façon intelligente, honnête, scrupuleuse et exhaustive. Il mène ses entretiens de façon objective (sans complaisance mais sans agressivité) et il permet à ses interlocuteurs d’avoir le temps de s’exprimer sans les interrompre constamment.

En notre nom à tous, nous  le remercions vivement de son impartialité et de son professionnalisme.

Des solutions claires et précises

L’UPR n’est pas un parti de politiciens-caméléons qui multiplient les promesses vagues et contradictoires afin de plaire à tous les publics, juste avant les élections. Nos propositions sont très réfléchies, adéquates, précises, et sans ambiguïté.

Découvrez l'intégralité de notre Programme, directement inspiré de celui du Conseil National de la Résistance de 1944, actualisé pour le XXIe siècle.

1. Sortie de l’euro- L’euro ruine notre pouvoir d’achat, entretient le chômage, plombe nos entreprises, et accélère les délocalisations. Rétablir le franc, c’est évidemment possible, et c’est indispensable !

2. Sortie de l’Union européenne

3. Sortie de l’OTAN

Le programme de Libération nationale :

La crise dans laquelle la France s’enfonce depuis des années est désormais si grave que nous devons procéder à une rupture complète et décisive. Nous devons le faire de façon sereine et réfléchie, mais déterminée et courageuse. Cette rupture est totalement incompatible avec les oppositions de complaisance qui critiquent l’Europe mais refusent de regarder la réalité en face : la construction européenne n’est pas la solution, c’est le problème.

Voulant redonner toute son actualité au programme du Conseil national de la Résistance de 1944, je propose aux Français de se rassembler, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et leurs origines ethniques ou sociales, afin de rendre à la France sa liberté et sa démocratie. Cela impose en premier lieu de dénoncer juridiquement les traités européens, de sortir de l’UE et de l’euro, de sortir de l’OTAN et de soustraire l’économie, les services publics et les médias à la mainmise des féodalités privées.

J’assortis ces choix décisifs de toute une panoplie de réformes institutionnelles, économiques, monétaires, sociales, militaires, diplomatiques, culturelles et éthiques qui sont à des années-lumière des programmes de tous les autres candidats.

C’est à vous d’en juger.

Voir notre programme complet

 

Source : Upr.fr

Informations complémentaires :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow François ASSELINEAU interviewé dans l’émission « LE GRAND TÉMOIN » (Radio Notre-Dame)