Nsa Social Network Exposed 27 05 2020
La cartographie des réseaux sociaux de la NSA est plus vaste, plus omniprésente et plus effrayante que ne le révèle Snowden (Themindunleashed.com)

A votre tour de faire du renseignement... ; )))), vous pouvez en apprendre plus sur les programmes Stellarwind, Prism, Échelon et la NSA, dans les informations complémentaires sous l'article. Lianhao Qu / Unsplash   Jake Anderson (TMU) - La plupart des...

La Commission européenne propose un plan de relance de 750 milliards, empruntés en commun (Le Monde.fr)
La Commission européenne propose un plan de relance de 750 milliards, empruntés en commun (Le Monde.fr)

Vous vous êtes opposé à l'Europe telle qu'on nous la proposait en 2005, mais vous l'avez quand même eu en 2007 avec Nicolas Sarkozy. Vous vous êtes opposé à la disparition de notre nation dans un gloubi boulga fédéraliste,...

Près d’un quart des Français ne comptent pas se faire vacciner contre le Covid-19 (Sputniknews.com)
Près d’un quart des Français ne comptent pas se faire vacciner contre le Covid-19 (Sputniknews.com)

Étonnant non ? Lol, et encore 80% de Français(es) sont massivement désinformés, ils ne savent pas la vérité sur ce vaccin, mais le bon sens leur dit de se méfier, et c'est très bien ainsi. Pour les autres, que voulez-vous que je vous...

Covid-19 : des cabinets d’avocats préparent les multinationales à attaquer les Etats en justice pour compenser leurs pertes (Lareleveetlapeste.fr)
Covid-19 : des cabinets d’avocats préparent les multinationales à attaquer les Etats en justice pour compenser leurs pertes (Lareleveetlapeste.fr)

De grands cabinets d’avocats spécialisés mènent depuis plusieurs semaines un travail de veille intense sur les mesures prises par les Etats du monde entier dans la lutte contre le covid-19. Ils incitent les multinationales, leurs clientes, à utiliser les accords...

L'avenir de votre « passeport d'immunité » commence à se concrétiser alors que les compagnies aériennes réclament des systèmes de suivi des identités numériques (TLAV)
L'avenir de votre « passeport d'immunité » commence à se concrétiser alors que les compagnies aériennes réclament des systèmes de suivi des identités numériques (TLAV)

Une petite traduction pour terminer la journée, je n'ai rien vu d'autre à l'international, enfin ça ne veut pas dire qu'il n'y a rien..., mais rien qui m'interpelle. (Pour info, je continue la transcription pour la vidéo du plan Rockefeller,...

C'EST CASH ! - Relocaliser la production en France, est-ce vraiment possible ? (RT)
C'EST CASH ! - Relocaliser la production en France, est-ce vraiment possible ? (RT)

On retrouve avec plaisir Olivier Delamarche, et on en revient toujours au même point... Cette semaine dans C'est Cash, Olivier Delamarche et Estelle Farge s'interrogent sur les relocalisations d'entreprises. Le 12 mars dernier, quelques jours avant l'instauration de...

Covid-19 et le Lot. Coup de tonnerre dans le milieu médical : démission d’une jeune médecin de Cahors (Actu.fr)
Covid-19 et le Lot. Coup de tonnerre dans le milieu médical : démission d’une jeune médecin de Cahors (Actu.fr)

Le Dr Magali Roussilhe exerce la profession de médecin généraliste depuis 14 ans dans le Lot. Or, elle vient d’annoncer son retrait, et elle s'insurge contre la gestion du Covid-19. Le Dr Magali Roussilhe, ici chez elle à Cahors, souhaite que...

  • Nsa Social Network Exposed 27 05 2020 La cartographie des réseaux sociaux de la NSA est plus vaste, plus omniprésente et plus...

    mercredi 27 mai 2020 16:01
  • La Commission européenne propose un plan de relance de 750 milliards, empruntés en commun (Le Monde.fr) La Commission européenne propose un plan de relance de 750 milliards, empruntés en...

    mercredi 27 mai 2020 14:18
  • Près d’un quart des Français ne comptent pas se faire vacciner contre le Covid-19 (Sputniknews.com) Près d’un quart des Français ne comptent pas se faire vacciner contre le Covid-19...

    mercredi 27 mai 2020 05:13
  • Covid-19 : des cabinets d’avocats préparent les multinationales à attaquer les Etats en justice pour compenser leurs pertes (Lareleveetlapeste.fr) Covid-19 : des cabinets d’avocats préparent les multinationales à attaquer les Etats en...

    mercredi 27 mai 2020 03:55
  • L'avenir de votre « passeport d'immunité » commence à se concrétiser alors que les compagnies aériennes réclament des systèmes de suivi des identités numériques (TLAV) L'avenir de votre « passeport d'immunité » commence à se concrétiser alors que les...

    mardi 26 mai 2020 17:19
  • C'EST CASH ! - Relocaliser la production en France, est-ce vraiment possible ? (RT) C'EST CASH ! - Relocaliser la production en France, est-ce vraiment possible ? (RT)

    mardi 26 mai 2020 09:58
  • Covid-19 et le Lot. Coup de tonnerre dans le milieu médical : démission d’une jeune médecin de Cahors (Actu.fr) Covid-19 et le Lot. Coup de tonnerre dans le milieu médical : démission d’une jeune...

    mardi 26 mai 2020 04:08
1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Comme planifié par Nicolas S., cela a été voté ce mardi 18 janvier 2011. Nous vous en avions parlé en détails, à l'heure où nous subissons déjà de plein fouet Hadopi, la Loppsi 2 se met sur les rails avec l'Acta à l'horizon, et avec toujours plus de vidéosurveillance, et prête à s'attaquer en 48 heures chrono aux plus précaires d'entre nous qui ne peuvent pas payer de loyer... Comme on est gentleman, on laissera la trace historique et la propagande de notre gouvernement en vidéo ci-dessous. Mais on a aussi notre point de vue, ainsi que nos habituelles informations complémentaires, qui vous indiqueront aussi pourquoi Crashdebug disparaîtra peut-être dans quelque temps. Enfin comme vous allez l'apprendre, en plus d'Hadopi, protégez bien votre PC. Bon visionnage et découverte de cet excellent article de Guillaume Champeau de Mecanopolis.

L’oeuvre est presque achevée. Sarkozy aura son filtrage de l’Internet. En effet, le Sénat vient de valider ce mardi soir 18 janvier 2011 le fameux « article 4 » du projet de loi « Loppsi 2″ (Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) qui permet à l’État d’imposer aux fournisseurs d’accès Internet le filtrage immédiat de sites sur la base d’une liste qu’il est le seul à définir puisque l’autorité judiciaire n’aura pas son mot à dire. Ce ne sont pourtant pas les pétitions et les critiques de tous bords, y compris au niveau du Parlement européen, qui ont manqué vis-à-vis de cette loi. La principale critique étant que sous couvert de lutte contre la pédo-pornographie, la Loppsi-2 risque non seulement de donner lieu aux mêmes excès que dans les pays où des lois similaires ont été expérimentées, avec notamment des filtrages abusifs de sites n’ayant rien à voir avec l’objet initial de la loi, mais aussi de favoriser le développement de la pédo-criminalité au lieu de la combattre.

Que peut-on faire en tant que citoyen pour nous opposer à ces dérives ultra-sécuritaires qui se sont multipliées depuis fin 2001 ? Et bien, comme l’écrit Stéphane Hessel dans son récent ouvrage : Indignons-nous !

ReOpen911

LOPPSI : le Sénat confirme un filtrage du net sans contrôle du juge

par Guillaume Champeau sur Numerama le mercredi 19 janv. 2011

Dans la dernière ligne droite, lors de leur seconde lecture du texte, les sénateurs ont adopté l’article 4 du projet de loi Loppsi qui impose un blocage des sites dont la liste sera établie sans contrôle judiciaire par l’autorité administrative.

Les sénateurs ont adopté mardi soir l’article 4 du projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi), identique à celui qu’avaient voté les députés en seconde lecture. Il crée à l’égard des fournisseurs d’accès à Internet une obligation de blocage des sites dont la liste sera dressée secrètement et sans contrôle par l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).

Le dispositif adopté prévoit en effet que « lorsque les nécessités de la lutte contre la diffusion des images ou des représentations de mineurs relevant de l’article 227-23 du Code pénal le justifient, l’autorité administrative notifie aux personnes mentionnées au 1 du présent I les adresses électroniques des services de communication au public en ligne contrevenant aux dispositions de cet article, auxquelles ces personnes doivent empêcher l’accès sans délai« .

Il n’est pas prévu une obligation de moyens à l’égard des opérateurs, mais bien une obligation de résultat. Ils « doivent empêcher l’accès sans délai » aux sites listés, quels que soient les moyens employés. L’article 4 précise qu’un « décret fixe les modalités d’application de l’alinéa précédent« , mais il est peu probable qu’il détermine les moyens techniques à mettre en oeuvre. Le décret devra fixer notamment les modalités « selon lesquelles sont compensés, s’il y a lieu, les surcoûts résultant des obligations mises à la charge des opérateurs« . Un coût que les opérateurs avaient estimé jusqu’à 140 millions d’euros, dans le cas où le filtrage par inspection profonde des paquets (DPI) serait nécessaire.

Après un an de navette parlementaire et de modifications, le filtrage prévu avec la loi Loppsi revient donc à son point de départ :

  • En 2008, le texte qu’avait présenté l’ancienne ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie prévoyait une obligation de blocage des sites sans contrôle judiciaire, « compte tenu de l’intérêt général attaché à la lutte contre la diffusion de contenus (pédopornographiques) » ;
  • En première lecture à l’Assemblée nationale, en février 2010, les députés avaient fortement encadré le dispositif, en exigeant un accord préalable de l’autorité judiciaire avant tout blocage ;
  • En septembre 2010, lors de sa première lecture du texte, le Sénat avait balayé les précautions prises par les députés, en expulsant le juge de la procédure. Les sénateurs décidaient alors que le juge ne serait consulté qu’à la demande de l’administration, dans le cas où elle aurait elle-même un doute sur le caractère pédopornographique « manifeste » ou non du contenu à bloquer ;
  • En décembre 2010, le juge est totalement expulsé par les députés lors de la deuxième lecture du texte à l’Assemblée Nationale Il ne peut plus intervenir qu’en cas de contestation d’une demande de blocage par un FAI, ou en cas de recours a posteriori par un site bloqué.
  • En janvier 2011, le Sénat confirme cette exclusion du juge, et décide que des sites pourront être bloqués sur la seule demande de l’administration française. Comme l’avait prévu le texte initial.

En ne prévoyant pas d’encadrement judiciaire, le gouvernement fait risquer au projet de loi Loppsi la censure du Conseil constitutionnel, voire une sanction de la Commission européenne. Dans sa décision du 10 juin 2009 à l’encontre de la loi Hadopi 1, le Conseil avait émis une réserve  à la légalité constitutionnelle du filtrage : que la « juridiction saisie » ne prononce « que les mesures strictement nécessaires à la préservation des droits en cause« . Par ailleurs, la Commission européenne a encore rappelé récemment que « les mesures de nature à restreindre (la liberté de communication) » doivent obligatoirement « être soumis à des garanties procédurales appropriées en conformité avec la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales et avec les principes généraux du droit communautaire, y compris la protection judiciaire effective et le droit à un procès équitable« .

S’il réussit malgré tout à faire valider son texte par les Sages, le gouvernement aura ouvert une brèche qu’il envisage déjà d’exploiter pour étendre le filtrage à d’autres domaines, moins fédérateurs que la lutte contre la pédopornographie. C’est d’ailleurs entre autres parce qu’elles se savent instrumentalisées à des fins de censure, que des associations contre la pédocriminalité se sont opposées au projet de loi Loppsi.

Mais le pire est peut-être dans ce qui n’est jamais avoué, ou même débattu : le filtrage de la pédopornographie risque d’augmenter la pédocriminalité.

Guillaume Champeau

Source : Mecanopolis

Informations complémentaires :

01.net : Filtrage, mouchards : le projet de loi Loppsi 2 adopté au Sénat
ITExpresso : LOPPSI II : le grand filtrage de l’Internet se confirme
AFP : Loppsi 2: le Sénat a validé l'assouplissement du permis à points


La face cachée de Hadopi et Loppsi 2
envoyé par rikiai. - Regardez les vidéos des stars du web.


MEDIAPOLIS 18/09 : LA LOI LOPPSI 2
envoyé par teleTOC. - L'actualité du moment en vidéo.

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Actualités françaises Arrow LOPPSI 2, la voie est grande ouverte pour le contrôle de l’Internet en France