Appel 5G
APPEL INTERNATIONAL demandant l'arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l'espace

J'ai croisé Saint Michel sur les réseaux sociaux, si, si, je vous jure ; )))) et il nous a demandé de vous relayer ce document sur la 5G de façon urgente, au passage on le remercie pour ses relais d'article ; ))), alors vous, vous faites ce que vous voulez, mais...

Alors que Trump lève les menaces et déploie des missiles, l'Iran exige l'arrêt du « bellicisme lors de l'épidémie de coronavirus ». (Commondreams.org)
Alors que Trump lève les menaces et déploie des missiles, l'Iran exige l'arrêt du « bellicisme lors de l'épidémie de coronavirus ». (Commondreams.org)

"Quel genre de maniaque risque une telle guerre au milieu d'une pandémie mondiale ? Répondez : Le président Donald Trump, aidé et soutenu par le secrétaire d'État Mike Pompeo et le conseiller à la sécurité nationale Robert...

Des masques commandés par la France rachetés « sur le tarmac » par les Américains (RMC)
Des masques commandés par la France rachetés « sur le tarmac » par les Américains (RMC)

J’espère au moins que cette crise servira de révélateur aux Français(es), et qu’à cette occasion les gens comprendront enfin qui sont nos véritables alliés. Pour le reste, pour nous, tout est logique jusque-là, au moins si vous...

Le coronavirus annonce « la fin du capitalisme néolibéral », selon le chef économiste de la banque Natixis (Marianne.net)
Le coronavirus annonce « la fin du capitalisme néolibéral », selon le chef économiste de la banque Natixis (Marianne.net)

Bonjour à toutes et à tous, j'espère très sincèrement que cette crise permettra à l'Humanité de comprendre ses erreurs. La photo d'illustration de Marianne est fort à-propos, car Karl Marx avait anticipé tout cela dans son...

François Asselineau sur RT France : « Les européistes sont aux abois car la construction européenne est en train de s’effondrer » (RT)
François Asselineau sur RT France : « Les européistes sont aux abois car la construction européenne est en train de s’effondrer » (RT)

Très bon interview d'Asselineau, et effectivement, maintenant pour certains Français, l'Europe montre enfin son vrai visage inutile et toxique. Au point qu'ils ont même ressorti Jacques Delors lol (je croyais qu'il était mort), un soit disant...

Coronavirus/France : Un consortium Air Liquide-PSA-Valeo-Schneider pour produire des respirateurs (Boursorama.com)
Coronavirus/France : Un consortium Air Liquide-PSA-Valeo-Schneider pour produire des respirateurs (Boursorama.com)

Une bonne nouvelle pour commencer la journée. Hélas,  il va falloir attendre que ces respirateurs soient construits, mais c’est bien. Pour info, la situation s’est un peu calmée, et à notre supermarché local on trouve des œufs maintenant....

Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 1er avril 2020
Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 1er avril 2020

Bonjour à toutes et à tous, j'espère que vous allez bien. Veuillez trouver ci-dessous la Revue de presse de notre Contributeur anonyme, et bien sûr plus de titres dans la Defcon Room. Amitiés, L'Amourfou / Contributeur anonyme / Chalouette /...

  • Appel 5G APPEL INTERNATIONAL demandant l'arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l'espace

    jeudi 2 avril 2020 15:24
  • Alors que Trump lève les menaces et déploie des missiles, l'Iran exige l'arrêt du « bellicisme lors de l'épidémie de coronavirus ». (Commondreams.org) Alors que Trump lève les menaces et déploie des missiles, l'Iran exige l'arrêt du «...

    jeudi 2 avril 2020 14:48
  • Des masques commandés par la France rachetés « sur le tarmac » par les Américains (RMC) Des masques commandés par la France rachetés « sur le tarmac » par les Américains (RMC)

    jeudi 2 avril 2020 11:15
  • Le coronavirus annonce « la fin du capitalisme néolibéral », selon le chef économiste de la banque Natixis (Marianne.net) Le coronavirus annonce « la fin du capitalisme néolibéral », selon le chef économiste de...

    jeudi 2 avril 2020 04:41
  • François Asselineau sur RT France : « Les européistes sont aux abois car la construction européenne est en train de s’effondrer » (RT) François Asselineau sur RT France : « Les européistes sont aux abois car la construction...

    mercredi 1 avril 2020 17:43
  • Coronavirus/France : Un consortium Air Liquide-PSA-Valeo-Schneider pour produire des respirateurs (Boursorama.com) Coronavirus/France : Un consortium Air Liquide-PSA-Valeo-Schneider pour produire des...

    mercredi 1 avril 2020 11:17
  • Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mercredi 1er avril 2020 Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce...

    mercredi 1 avril 2020 09:01
1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La volonté des gouvernements est plus qu'évidente. En cette période troublée, ils savent bien qu'une partie de la population est récalcitrante à marcher dans leurs pas. Aussi il y a une RÉELLE volonté affichée d'eugénisme, regardez les USA et l'Angleterre. Elle est plus subtile en France, mais tout aussi efficace... Mobilisez-vous... Car ce ne sont, à mon avis, que les prémisse d'une volonté politique de contrôle du peuple, et cela sert de test à la résistance. Car dans cette classe de la population, certains seront tentés d'y inclure tout ceux qui posent, ou vont poser problème, à l'instauration de notre chère « Gouvernance mondiale »... Si cela vous révolte, signez les pétitions aux adresses suivantes : www.collectifpsychiatrie.fr et www.maiscestunhomme.org.

10327.preview
Crédit Photo: Photothèque Rouge/Guy Laher
 
EXIGEONS le retrait de ce projet loi qui va organiser le retour au "grand renfermement".

 

Masqué par une appellation toute séduisante : « Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge», il a été adopté au Conseil des Ministres du 26 janvier 2011, et va être débattu au Parlement au printemps.

 

Trente mille personnes ont signé avec nous l’Appel contre La Nuit Sécuritaire, lancé en réaction au discours du président de la République le 2 décembre 2008 qui assimilait la maladie mentale à une supposée dangerosité. À nouveau, le Collectif des 39* en appelle à l’ensemble des citoyens.

 

Ce discours promettait un traitement sécuritaire des malades mentaux.

 

Il a depuis largement pris corps dans la pratique quotidienne : les lieux de soins psychiatriques sont désormais truffés de caméras de surveillance et de chambres d’isolement, des grillages ont été disposés, des protocoles de neutralisation physique des patients ont vu le jour, les préfets empêchent les levées d’internements caducs.

 

Un projet de loi propose aujourd’hui un cadre juridique à cette dérive sécuritaire :

 

Adopté le 26 janvier 2011 en Conseil des Ministres, il sera discuté au Parlement le 15 mars après un simulacre de concertation.

 

- Dans un vocabulaire relevant du code pénal, il cautionne la défiance à l’égard de citoyens souffrants.

 

- Dans ce dispositif, seul le trouble à l’ordre public est pris en compte.

 

- Il instaure un changement paradigmatique sans précédent : l’institution des « soins » sans consentement en ambulatoire.

 

En effet, le projet de loi n’identifie plus seulement l'hospitalisation comme contraignante, mais les soins eux-mêmes, à l’hôpital comme à l’extérieur, avec le risque majeur de la mise en place d’une surveillance sociale planifiée.

 

Ainsi, pour répondre à l’inquiétude légitime des patients et de leurs familles, ce projet de loi, sous couvert de déstigmatisation, va instituer une logique de dérive sécuritaire induisant un contrôle inédit de la population. Il s’appuie sur un principe de précaution inapproprié.

 

La mystification est totale :

Il ne s’agit pas d’un projet de soins, mais d’un engrenage portant atteinte aux libertés fondamentales dans un état démocratique.

 

Prétendant améliorer « l’accès aux soins » et leur « continuité », ce projet propose uniquement un accès à la contrainte sans limite de durée. Il détourne la fonction des soignants vers une orientation de dénonciation, de rétention, de « soins » sous contraintes et de surveillance.

 

Il impose aux patients d’accepter des « soins » stéréotypés, protocolisés, identiques pour tous. Ils seront sous surveillance, associée à un contrôle de leur dignité : ainsi se met en place une police de l’intime. Il instaure un fichier national, « un casier psychiatrique ? », de toute personne ayant été soumise ne serait-ce qu’une seule fois aux soins sans consentement.

 

Il institue un mensonge en laissant penser que seuls les médicaments psychotropes administrés sous contrainte suffisent à soigner les patients gravement atteints : enfermés chez eux, malgré eux.

 

Une partie des citoyens a été désignée à la vindicte médiatique. Le mot schizophrène, jeté à tort et à travers, en bafouant le secret médical, n’est plus un diagnostic mais une menace, qui accable les malades et leurs familles, effraie jusqu’à leur voisinage.

 

Penser que ce projet de loi va améliorer cette situation est une déraison d’Etat.

Bien plus, il risque de s’opposer frontalement à toute réforme sanitaire digne de ce nom, qui aurait pour principes élémentaires de reposer sur une fonction d’accueil, une logique ouverte et déségrégative, des thérapeutiques diversifiées centrées sur le lien relationnel et la confiance, dans la durée.

 

Ce projet va à l’encontre d’une politique de soins psychiatriques respectueuse des libertés, offrant une hospitalité pour la folie au cœur du lien social, qui allierait sécurité publique et soins à la personne.

 

Il institue la défiance envers les professionnels dans une démarche politique analogue à celle appliquée récemment aux magistrats et à la Justice, comme à d’autres professions.

 

- Nous voulons que les budgets subventionnent des soins et non des aménagements carcéraux, la formation des personnels, des effectifs conséquents, pour une conception humaine de l’accueil de la souffrance.

 

- Nous rejetons les réponses démagogiques qui amplifient délibérément l’émotion suscitée par des faits-divers dramatiques. Ces réponses ne font qu’accroître et entretenir la peur de l’autre.

 

- Nous voulons résister, nous opposer, avec une élaboration citoyenne de propositions pour une politique de soins psychiatriques au plus proche des réalités de terrain. La psychiatrie est l’affaire de tous.

 

Nous soignants, patients, familles, citoyens appelons au retrait immédiat de ce projet de loi.

 
 
Informations complémentaires :


Allocution de N. Sarkozy à Antony par publicsenat

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Actualités françaises Arrow Le 15 mars contre la loi sécuritaire sur la psychiatrie