Macron Economist 13 11 2019
Macron avertit le magazine Economist du danger de guerre mondiale et l'effondrement de l'alliance de l'OTAN (WSWS)

Par Alex Lantier 11 novembre 2019 Les divisions insolubles entre les puissances impérialistes qui à deux occasions ont éclaté au XXe siècle dans une guerre mondiale sapent à nouveau les alliances internationales essentielles aux affaires du...

PIERRE JOVANOVIC : BANQUEROUTE MONDIALE ! (Slash Coin)
PIERRE JOVANOVIC : BANQUEROUTE MONDIALE ! (Slash Coin)

Interview de Pierre JOVANOVIC qui nous donne son avis sur le Bitcoin tout autant que sur la situation économique globale. L’interview débute sur l’actualité avec les propos tenu dernièrement par Christine Lagarde, pour ensuite basculer sur le...

Assurance auto : avec la Dashcam, cette caméra embarquée, le prix des contrats baisse (Actu)
Assurance auto : avec la Dashcam, cette caméra embarquée, le prix des contrats baisse (Actu)

Bonjour à toutes et à tous, le phénomène des Dashcam a commencé en Russie, où des malheureux se jetaient sous les voitures pour toucher des indemnités. Mais c’est un serpent de mer, car l’accès à vos données,...

Une statue géante de Moloch a été dressée à l'entrée du Colisée de Rome
Une statue géante de Moloch a été dressée à l'entrée du Colisée de Rome

Moloch,  justement, c'est le dieu que vénère le Bohemian Grove. Moloch Les touristes qui visitent le Colisée de Rome de nos jours sont en état de choc. Une gigantesque statue d'une divinité cananéenne païenne connue sous le nom...

Le coup d'État militaire en Bolivie « a été consommé », déclare Evo Morales, alors que la sénatrice de droite se déclare présidente au mépris de la Constitution (Commondream)
Le coup d'État militaire en Bolivie « a été consommé », déclare Evo Morales, alors que la sénatrice de droite se déclare présidente au mépris de la Constitution (Commondream)

"Elle s'est déclarée présidente sans avoir le quorum au parlement", a déclaré Julio Chipana, partisan de Morales. "Elle ne nous représente pas." Par Jake Johnson, rédacteur de l'équipe Jeanine Anez,...

Alerte rouge sur les données de santé de tous les Français (Medshake)
Alerte rouge sur les données de santé de tous les Français (Medshake)

Vous ne le savez peut-être pas, mais un événement majeur est en train de se jouer sur les datas santé françaises. À côté les enjeux et risques du DMP, c'est une partie de billes dans une cour de récréation. De quoi...

Référendum ADP : un million qui pèse lourd (Libération)
Référendum ADP : un million qui pèse lourd (Libération)

Tout n'est pas perdu, encore quelques mois pour voter.   https://www.liberation.fr/france/2019/11/12/referendum-adp-un-million-qui-pese-lourd_1763007   Informations complémentaires : Crashdebug.fr : Privatisation d'Aéroports de Paris : des...

  • Macron Economist 13 11 2019 Macron avertit le magazine Economist du danger de guerre mondiale et l'effondrement de...

    jeudi 14 novembre 2019 13:42
  • PIERRE JOVANOVIC : BANQUEROUTE MONDIALE ! (Slash Coin) PIERRE JOVANOVIC : BANQUEROUTE MONDIALE ! (Slash Coin)

    jeudi 14 novembre 2019 11:50
  • Assurance auto : avec la Dashcam, cette caméra embarquée, le prix des contrats baisse (Actu) Assurance auto : avec la Dashcam, cette caméra embarquée, le prix des contrats baisse...

    jeudi 14 novembre 2019 06:52
  • Une statue géante de Moloch a été dressée à l'entrée du Colisée de Rome Une statue géante de Moloch a été dressée à l'entrée du Colisée de Rome

    mercredi 13 novembre 2019 15:42
  • Le coup d'État militaire en Bolivie « a été consommé », déclare Evo Morales, alors que la sénatrice de droite se déclare présidente au mépris de la Constitution (Commondream) Le coup d'État militaire en Bolivie « a été consommé », déclare Evo Morales, alors que...

    mercredi 13 novembre 2019 13:26
  • Alerte rouge sur les données de santé de tous les Français (Medshake) Alerte rouge sur les données de santé de tous les Français (Medshake)

    mercredi 13 novembre 2019 11:50
  • Référendum ADP : un million qui pèse lourd (Libération) Référendum ADP : un million qui pèse lourd (Libération)

    mercredi 13 novembre 2019 05:05
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)
Mistral 24 03 2014
Un navire de guerre Mistral le 5 mars 2014 dans le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). | AFP / Frank Perry

La Russie a averti jeudi la qu'elle «fera valoir ses droits jusqu'au bout» en cas de rupture du contrat de livraison de deux navires militaires de type «Mistral» pour 1,2 milliard d'euros.

Le vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borissov, a lancé cette mise en garde au moment même où le ministre français de la Défense reportait à octobre cette décision difficile, envisagée en raison du rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie, que les Occidentaux qualifient d'«annexion».

Jeudi, l'UE en rétorsion a, par ailleurs, décidé d'annuler le sommet UE-Russie prévu en juin à Sotchi.

«En cas de rupture du contrat sur les Mistral, la partie russe fera valoir ses droits jusqu'au bout en vertu des accords passés, et exigera notamment la compensation de tous les préjudices qu'elle pourrait subir», a indiqué le vice-ministre. Il a rappelé que des pénalités étaient prévues dans le contrat passé en 2011 en cas de rupture du contrat. Il n'en a cependant pas cité le montant. «Nous n'en sommes pas là. J'espère que la partie française va tout de même peser le pour et le contre, et prendre la bonne décision», a-t-il poursuivi. Il a estimé que la rupture du contrat porterait atteinte à la réputation de la France «face à la communauté internationale».

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, venait de déclarer que l'éventuelle suspension de la vente de ces deux puissants navires porte-hélicoptères de projection et de commandement (BPC) serait décidée en octobre. C'est ce mois-là que  «la livraison du premier bâtiment a lieu, donc la question de la suspension se posera au mois d'octobre», a-t-il souligné. «A condition que ce soit dans un ensemble de mesures» qui pourraient être prises notamment au niveau européen, a ajouté le ministre.

Un des navires déjà construit...

Pour l'heure, le«Vladivostok», destiné à la flotte russe du Pacifique, est déjà construit et commence ce mois-ci ses essais en mer. Le deuxième exemplaire, le «Sébastopol», dont la livraison était prévue fin 2016, est précisément destiné à la flotte russe de la mer Noire basée dans le port de Crimée dont il porte le nom.

Lundi, le ministre des Affaires étrangères,Laurent Fabius, avait affirmé que la France pourrait «annuler ces ventes» si la Russie ne changeait pas de politique à l'égard de l'Ukraine et de la Crimée, tout en reconnaissant mardi l'enjeu d'une telle décision.

#Ukraine #Crimée D'un côté nous ne pouvons pas envisager de livrer des armements à la #Russie, de l'autre il y a la réalité de l'emploi

Laurent Fabius (@LaurentFabius) 18 Mars 2014

... et déjà payé

«Soit vous remplissez vos obligations contractuelles et vous livrez les navires dans les délais prévus, soit vous rendez l'argent et la poupe des navires, construite en Russie, a réagi mercredi le vice-Premier ministre russe chargé du complexe militaro-industriel, Dmitri Rogozine. La Russie a déjà versé plus de la moitié des 1,2 milliard d'euros du contrat prévu pour les deux navires construits en France, selon des médias russes.

Des sources au sein des chantiers navals russes, citées jeudi par le quotidien pro-Kremlin «Izvestia», ont d'ores et déjà affirmé que la Russie construirait elle-même ces navires si nécessaires. «Nous avons reçu (de la partie française) l'essentiel des plans du Mistral», a affirmé une de ces sources. «Si les Français refusent et d'exécuter le contrat, et de rendre l'argent, alors ils perdent les droits sur ces documents», a-t-elle affirmé.

«C'est un banal ferry», minimise la Russie

«Si la marine russe le souhaite encore, nous les construirons nous-mêmes», a ajouté cette source. «Il n'y a rien de compliqué dans le Mistral, c'est une barge avec un moteur et un pont pour les hélicoptères et les chars», a encore déclaré cette source citée par «Izvestia». Une autre source au sein des chantiers navals de la Baltique a affirmé que les transferts de technologie escomptés par la Russie étaient de toutes façons dérisoires. «Le Mistral est un navire construit selon des normes civiles, c'est un banal ferry pour le transport d'automobiles», déclare-t-elle.  «Obtenir de nouvelles technologies dans la construction de tels navires pour un pays qui produit des sous-marins nucléaires, ce n'est pas sérieux», a ajouté cette source.

3691135 Mistralinfographie

Le contrat, conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, constituait une première pour de tels armements entre un pays de l'Otan et Moscou. La construction de deux exemplaires supplémentaires en Russie avait été envisagée. L'annonce de sa possible rupture a suscité la vive inquiétude des salariés des chantiers navals français de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) qui, par contre, ont appris jeudi que l'armateur italo-suisse MSC Croisières a choisi d'y  faire construire ses deux prochains paquebots géants soit un investissement d'1,5 milliard d'euros.

 

Source  : Leparisien.fr

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Paris prêt à envoyer des avions de combat à la Pologne et aux Baltes

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Actualités françaises Arrow Livraison de deux « Mistral » : la Russie met en garde la France