(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Le vernis des entreprises d'Elon Musk risque d'en prendre un coup, mais bon, c'est ce que je pensais, pour le reste il doit avoir une énorme pression du WEF (Davos) car cela fait partie intégrante de leur propagande indiquant que les humains ne pourraient pas rivaliser avec les Intelligences artificielles sans implants.

Alors il ne faut pas oublier que l'intelligence artificielle dans 40% des cas c'est du pipeau.

Pour moi tout ceci vise surtout à faire des interfaces pour connecter les gens à des ordinateurs, et après vous aurez les gens 'augmenté' qui auront des emplois et pourront 's'interfacer' avec les ordinateurs de grandes entreprises, et les autres.

Amitiés,

f.

Neuralink Elon Musk Fail

Publié il y a 3 jours

le 31 janvier 2022

Par Elijah Cohen

Chez Neuralink, les ennuis continuent de s'accumuler. Cependant, malgré la conviction du cofondateur Elon Musk que l'entreprise d'interface cerveau-ordinateur commencerait les tests humains plus tard cette année, de nombreux experts restent sceptiques.

Dans une nouvelle interview accordée à Fortune, de nombreux travailleurs ayant quitté l'entreprise décrivent à quel point celle-ci est devenue chaotique, ce qui met encore plus en doute les plans grandioses de Musk pour l'année à venir.

Six anciens employés de Neuralink affirment que l'entreprise subit une forte pression pour atteindre des objectifs extraordinairement irréalistes, ce qui entraîne une rotation des dirigeants.

Un ancien employé a déclaré au magazine qu'"il y avait un mécontentement descendant quant au rythme des progrès, même si nous avancions à une vitesse sans précédent". Ils ont ajouté que, "malgré tout, Elon n'était pas satisfait".

Un environnement de travail hostile et agressif, selon le personnel, a été créé par Musk en particulier, qui a insisté sur des délais déraisonnables pour des objectifs très ambitieux. Selon eux, les employés avaient souvent peur de contrarier le fondateur si ses attentes n'étaient pas satisfaites.

"Tout le monde dans cet empire entier est simplement guidé par la peur", a déclaré un employé des entreprises de Musk au magazine Fortune à propos des activités de son employeur. En conséquence, Neuralink a connu un taux de rotation élevé, notamment le départ d'une grande partie de l'équipe de direction initiale.

Le cofondateur Max Hodak a annoncé de manière inattendue son départ de l'entreprise en mai 2021, sans fournir d'explication claire sur sa décision. Mais certains indices laissaient entendre que lui et Musk ne s'entendaient pas et que Hodak avait, en fait, été licencié par l'entrepreneur milliardaire.

Les rapports selon lesquels les entreprises de Musk, comme SpaceX et Tesla, ont un climat de travail terrible sont de plus en plus répandus. Ces organisations sont sans aucun doute à l'avant-garde d'une technologie fascinante et créative ; néanmoins, cela ne devrait pas se faire au prix de la santé mentale et du bien-être physique de leurs travailleurs.

 

Source : Themindunleashed.com

 

Informations complémentaires :