(Temps de lecture: 4 - 7 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 4.80 (5 Votes)
Suspect Tue Milan 23 12 2016
AFP

Le ministre italien de l'Intérieur a annoncé en conférence de presse qu'Anis Amri, principal suspect dans l'attaque au camion-bélier qui a frappé un marché de Noël berlinois, a été abattu.

L'auteur présumé de l'attaque au camion-bélier de Berlin, Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, a été abattu lors d'un contrôle de police dans la nuit du 22 au 23 décembre à Milan, comme l'a confirmé le ministre italien de l'Intérieur, Mario Minniti. L'homme aurait été appréhendé "à Sesto San Giovanni", ville du nord-est de la métropole milanaise, selon le quotidien italien La Repubblica. "Cette personne abattue, après vérifications, nous pouvons l'affirmer sans aucun doute, était Anis Amri, suspect numéro un de l'attentat de Berlin", a affirmé le ministre, vendredi 23 décembre.

Anis Amri aurait eu une "réaction soudaine et violente" lors d'un contrôle de routine par la police italienne. Lorsque les agents de police lui ont demandé ses papiers, celui-ci aurait sorti une arme "sans hésiter", selon Marco Minniti. La Repubblica avance que le terroriste présumé se serait, dans le même temps, écrié "Allah Akbar". Il aurait ensuite fait feu sur deux officiers, dont l'un a été blessé à l'épaule. Le ministre a confirmé que l'un des agents était "blessé". Toutefois, "ses jours ne sont pas en danger", a-t-il assuré. "J'ai parlé personnellement avec l'agent blessé (...), je l'ai remercié pour le professionnalisme qu'ils ont démontré, lui et son collègue", a poursuivi Marco Minniti.

Des proximités avec une mosquée salafiste berlinoise

Des empreintes digitales du Tunisien avaient été retrouvées sur le poids lourd qui s'est précipité dans la foule du marché de Noël de Breidscheidplatz lundi 19 décembre. Devenu alors l'homme le plus recherché d'Europe, Anis Amri faisait l'objet d'un avis de recherche européen et d'un mandat d'arrêt. Il avait pris la fuite, probablement armé, après cet attentat revendiqué par Daesh. Des images d'une caméra de surveillance l'avaient montré devant une mosquée salafiste de Berlin, présentée comme un lieu de rassemblement islamiste, quelques heures après le carnage, selon la chaîne publique allemande Rbb. D'autres images avaient montré le suspect les 14 et 15 décembre, entre 3 heures et 4 heures du matin, soit 5 et 4 jours avant l'attentat, devant la même mosquée qui a fait l'objet d'une perquisition jeudi 22 décembre au matin, selon Rbb.

L'Allemagne avait lancé un avis de recherche européen et promis une récompense de 100.000 euros pour le principal suspect de l'attaque au camion-bélier qui a fait 12 morts et 50 blessés, lundi 19 décembre, sur le marché de Noël de Breidscheidplatz. Anis Amri était déjà connu des services de renseignements allemands pour radicalisation.

 

Source : RTL.fr

Informations complémentaires :