(Temps de lecture: 4 - 7 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Chers ami(e)s bonjour, j'espère que vous allez aussi bien que possible. Ce matin je vous passe cette info pour vous prévenir, car cela fait 1 mois que je reçois ce genre de courrier, (j'en ai eu 4), et ma femme vient de le recevoir hier aussi.

Alors, ceci est une arnaque, de même les gens étant tellement en difficulté financière et internet étant si puissant, que certains n'hésitent pas à utiliser leurs connaissances informatiques pour passer du côté obscur. (Ils envoient des millions d'Emails, et il y a toujours un pourcentage de gens qui mordent à l'hameçon).

Aussi il y en aura de plus en plus, nous vous avons donné des conseils pour protéger vos machines.

Je vous donne un dernier conseil qui vous protègera de façon imparrable si vous le respectez :

NE CLIQUEZ JAMAIS SUR UN HYPERLIEN dans un Email, les gens peuvent mettre n'importe quel libellé  comme GAGNEZ 10.000€ en Cliquant ICI, et mettre n'importe quelle 'charge' en face, et si vous cliquez vous êtes MORT.

RENDEZ VOUS DIRECTEMENT SUR LES SITES : CAF, AMELI, BANQUES,etc.... en tapant l'url dans la barre d'adresse du navigateur ou en utilisant un Favori.

Car ils peuvent (très facilement) tout à fait recopier tout les logos et entêtes des sociétés ou du gouvernement, et vous proposer un site ou un mail qui en apparence est tout à fait officiel.

Donc ne cliquez JAMAIS sur les hyperliens dans un Email.

Déjà si vous respectez cela vous serez tranquille.

Dernière Alerte, ma nièce a reçu un appel NORMAL sur son GSM, qui lui a demandé de confirmer son identité, elle l'a confirmé. Et son compte bancaire a été débité de 2500€ par internet chez Leroy Merlin, le 3D secure a été validé, or elle n'a rien fait, elle travaillait quand la transaction a eu lieu, mais l'application de la banque est sur son GSM, et elle se retrouve assez embêtée car la banque ne veut rien savoir.

Je vous le dit les escrocs vont être omniprésents (et de plus en plus astucieux), et dans la vie réelle aussi, ils démarchent les gens à domicile, leurs font souscrire des crédits pour des travaux dont les prix sont surévalué de 5 fois, etc.

Donc, soyez très prudent partout, et pour vos proches âgés aussi (prévenez-les)   : (

Amitiés,

f.

Convocation Judiciaire Arnaque
Pour faire face, les autorités donnent quelques conseils aux internautes ciblés par ces e-mails.
Image d’illustration. | FRANCK DUBRAY / OUEST-FRANCE

Sur son site officiel, le ministère de l’Intérieur alerte les internautes sur la réception de fausses convocations accusant les destinataires de partager des supports à caractères pédopornographiques signés par les services de police. On vous explique comment les débusquer et ne pas se faire avoir.

Nos boîtes mails sont devenues des endroits risqués où il faut se méfier de tout, même lorsque les mails reçus sont signés par les services de forces de l’ordre. Et un nouveau type d’arnaque circule sur les boîtes de messageries, alerte ce jeudi 9 décembre le ministère de l’Intérieur.

Il s’agit de mails dont l’objet est une convocation judiciaire qui vous accuse de proposer, partager, diffuser ou encore échanger des « supports à caractères pornographiques ou pédopornographiques » ou encore d’avoir commis des « atteintes sexuelles sans violence sur mineurs ». D’apparence plutôt fiable, ces courriels frauduleux sont signés par la Gendarmerie nationale, la Police nationale, la préfecture de Police de Paris ou encore Europol.

Dans le contenu du mail, il est demandé au destinataire de « prendre contact au plus vite avec les directeurs de la Police ou de la Gendarmerie nationales ».

« Ne répondez jamais »

Pourtant, « ce type de courriel est une arnaque », prévient la Place Beauveau qui précise que l’objectif des usurpateurs est de « vous amener à verser une somme d’argent ou de vous faire communiquer vos données personnelles ».

Lire aussi : Arnaques financières : comment éviter le « phishing »

« Les services du ministère de l’Intérieur n’envoient jamais de courriel pour procéder à des auditions » et les infractions mentionnées ne débouchent jamais sur une transaction car « leur traitement s’inscrit dans le cadre judiciaire sous contrôle d’un magistrat ».

Pour faire face, les autorités donnent quelques conseils aux internautes ciblés par ces e-mails. Elles invitent d’abord à éviter de « céder à la panique » et surtout à ne jamais répondre. Car répondre signifie pour l’organisme malveillant à l’origine de ce mail que votre adresse mail est valide et l’encourage donc à multiplier l’envoi de ce type de mail sur votre adresse e-mail.

Il est aussi important de ne jamais payer ou cliquer sur un lien mentionné en pièce jointe qui pourrait mener sur « un site malveillant maquillé en site institutionnel ».

Si vous avez donné suite, il faut déposer plainte au plus vite

Après avoir évité tout cela, il existe des mécanismes permettant d’assurer ses arrières lors de la réception d’autres e-mails frauduleux. Le ministère de l’Intérieur conseille ainsi de « marquer ce courriel comme étant un courrier indésirable ». De cette façon, votre boîte de messagerie sera plus susceptible de masquer les prochains mails du même type et de les filtrer directement dans les spams.

Il est également possible de déposer un signalement sur le site mis en place à cet effet par le ministère de l’Intérieur ou à l’adresse fraude-bretic@interieur.gouv.fr. De cette façon, le signalement pourra être pris en compte dans une éventuelle enquête de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).

En revanche, si vous avez donné suite au mail ou engagé une transaction, il convient de déposer plainte au plus vite auprès des services de police ou de gendarmerie.

 

Source : Ouest-france.fr

 

Informations complémentaires :