1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Le nombre de conducteurs sans assurance a progressé de 28 % de 2008 à 2013. Un pari risqué pour ces fraudeurs. Une campagne de sensibilisation est lancée aujourd'hui.

Accident 11 04 2014

POUR LES ASSUREURS, ce sont des conducteurs fantômes. Mais, lorsque les automobilistes non assurés sont impliqués dans un accident, le cauchemar n'a plus rien d'irréel. D'après le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO), qui lance aujourd'hui une campagne de prévention sur (www.roulez-assure.fr), le nombre de personnes roulant sans certificat n'a cessé de progresser en , sans que les auteurs de cet acte délictueux imaginent ce qu'ils encourent*.

Entre 370 000 et 740 000 véhicules non assurés

Chargé d'indemniser les victimes d'accidents de la route dont le responsable n'est pas assuré, le FGAO a traité 27 164 dossiers de non-assurance l'an dernier, soit une hausse de 28,4 % depuis 2008. « Avec la , de plus en plus de gens font malheureusement le choix de rouler non assurés », déplore le directeur général du FGAO, François Werner, qui estime entre 1 et 2 % le nombre de conducteurs concernés. Si vous êtes victime d'un accident avec un automobiliste qui n'a pas de papillon vert sur son pare-brise, c'est ce Fonds de garantie qui vous indemnisera. L'an dernier, 87,6 M€ d'indemnisations ont été versés, en grande partie financés par... les conducteurs en règle. Pour alimenter ce fonds, une contribution de 2 % est prélevée sur nos contrats de responsabilité civile automobile.

Principalement des jeunes

59 % des responsables d'accidents n'ayant pas souscrit une assurance ont moins de 35 ans et 27 % moins de 25 ans. « Lorsqu'on est un conducteur novice, on est soumis à une surprime et assurer sa voiture peut coûter 900 €, soit pratiquement un mois de revenus pour un jeune », souligne François Werner. La campagne lancée aujourd'hui par le FGAO cible ces jeunes conducteurs qui n'imaginent pas les conséquences de cette conduite sans filet.

Obligés d'indemniser leurs victimes... à vie

Une fois que le Fonds de garantie a indemnisé la victime d'un accident, le FGAO se retourne contre le conducteur non assuré responsable du sinistre pour exiger le remboursement des frais. Or, certains dossiers d'indemnisation dépassent le million d'euros ! « 20 000 conducteurs non assurés nous sont redevables tous les mois », explique François Werner. Quand la victime d'un accident devient lourdement handicapée et a besoin de soins à vie, l'automobiliste non assuré doit parfois verser 150 à 200 € par mois pendant des décennies. Une dette qui est même transmissible à ses héritiers.

Impliqués dans 192 décès l'an dernier

Près de 6 % des accidents mortels survenus en 2013 (soit un total de 192 décès) impliquaient un conducteur non assuré. « Ils se révèlent plus dangereux que les autres », souligne-t-on au FGAO. Beaucoup de non-assurés n'ont parfois même pas le permis...

* Conduire sans assurance est passible d'une amende de 3 750 €, d'une suspension de permis et de la confiscation du véhicule.

 

Source : Leparisien.fr

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Automobile : plus de 370.000 véhicules non assurés