1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Bonjour à toutes et à tous, toujours aucune nouvelle intéressante dans l'actualité française ce matin (à mon goût), mais nous sommes de fervents défenseurs de l'hydrogène, aussi à chaque fois qu'il y a une avancée dans ce domaine on essaye de vous en informer ; ), et aujourd'hui c'est Toyota qui s'illustre, avec la Toyota Mirai.

Toyota Mirai
Ligne puissante et élancée, la nouvelle Mirai affiche une distinction certaine et des dimensions qui la
rendent encombrante, aussi bien en longueur qu'en largeur. Sans bénéfice pour l'habitabilité
J-R MACCHIA

Longue, majestueuse, la nouvelle Mirai glisse silencieusement sur la route. À bord, c’est presque magique : aucune gêne sonore. Zéro bruit de roulement, zéro bruit d’air. Magnifique ! Dès le premier contact, vous appréciez la très grande douceur de conduite : la voiture est totalement feutrée et hyper confortable.

La suspension gomme avec sérénité toutes les inégalités de la chaussée. Bien que gérées électroniquement, toutes les commandes de conduite offrent un toucher parfaitement dosé, qui semble naturel, et qui se révèle particulièrement agréable. L’ensemble participe à la douceur générale, digne des meilleurs haut de gamme. Sans restriction, vous êtes enthousiasmé.

TM1
Le tableau de bord offre une présentation à la fois moderne et raffinée. Les commandes
proposées par l’écran central se montrent relativement faciles d’accès. | J-R MACCHIA

Dans un gant de velours

Les accélérations sont puissantes mais tout en douceur. La Mirai pèse son poids : 1950 kilos. Elle est bien moins performante que les électriques les plus puissantes du marché. Cependant sa puissance disponible en continu lui permet d’effacer toutes les côtes et de ne pas être sensible à la charge transportée. Comme sur toute voiture électrique, vous avez la possibilité de régler – ici sur deux niveaux – la force du frein moteur lorsque vous levez le pied de l’accélérateur. Bien que dotée de roues arrière motrices, la Mirai se montre équilibrée en virage.

La conduite reste décontractée. Vous savourez la qualité sonore exceptionnelle de l’installation radio. Le tout dans une finition de qualité, en jouissant d’une sellerie idéalement rembourrée et avec un équipement ultra riche : même les sièges arrière sont chauffants et ventilés !

Quelques inconvénients, tout de même

TM2
Pour une voiture de quasi 5 m, l’habitabilité n’apparaît pas immense. La banquette ne peut pas
se rabattre. Et l’espace pour les jambes à l’arrière se révèle vraiment limité. | J-R MACCHIA

Il faut vous familiariser avec l’encombrement élevé de la bête. Dans les rues étroites ou sur petites routes, ce n’est pas idéal.

En manœuvres, le rayon de braquage trop grand vous agacera. Et surtout, l’espace offert à bord reste très limité : la très large console centrale qui habille un des trois réservoirs d’hydrogène est trop encombrante. Et cette longue berline, vendue comme une 5-places, ne peut transporter confortablement que quatre personnes : le tunnel central est si proéminent et si encombrant qu’il rend impossible l’occupation de la place centrale arrière. D’autant qu’à cet emplacement, la banquette rehaussée et raffermie manque du moindre sens de l’accueil. De même, le coffre est du genre… petit : presque 20% de moins que sur une Renault Clio.

Faire le plein : facile si vous trouvez une station

TM3
Faire le plein est facile… si vous trouvez une station. Seulement 8 sont ouvertes au public en
France. 5 minutes pour ravitailler, à l’aide d’un pistolet particulier, qui supporte les 700 bars. 
J-R MACCHIA

Toyota parle d’une autonomie de 650 km. En ville, nous sommes descendus à 1 kg d’hydrogène aux 100 km. Ce qui permet de rouler 560 km. Sur route, en roulant très paisiblement, la consommation peut descendre à 0,75 kg / 100 km. Ce qui porte votre rayon d’action à 745 km. Sur autoroute, la bête est plus gourmande : 1,45 kg / 100 km. Vous ne dépasserez pas 385 km. Tout en ne rejetant, à l’échappement, que de… l’eau ! Faire le plein impose la manipulation d’un pistolet spécifique. Mais l’opération prend moins de 5 minutes.

Alors… vous craquez ?

Oui : la Mirai pâtit de quelques défauts. Mais il y a de quoi s’extasier. Pourtant… ne vous précipitez pas chez votre concessionnaire : avec seulement 30 stations d’hydrogène en France, dont seulement 8 accessibles aux voitures et ouvertes au public, la solution reste impossible pour quasiment tout le monde. Dommage, car la technologie a bien évolué.

Six ans après la première version, cette Mirai 100 % nouvelle atteint une maturité et une homogénéité de haute volée. Elle reste chère. Mais son tarif baisse de 11.000 € par rapport à la précédente. Et vu l’équipement proposé, le prix correspond à un haut de gamme traditionnel équivalent. Et elle est – pour l’instant – sans concurrence.

TM4
C’est une voiture électrique, dans laquelle les batteries sont remplacées par une pile qui se
recharge pendant que vous roulez, grâce à de l’hydrogène. Trois réservoirs, alimentés sous
700 bars. | TOYOTA

Nous avons aimé

Technologie parfaitement maîtrisée, conduite très feutrée, grand confort, silence impeccable, équipement ultra complet et sans option, présentation moderne et rationnelle, finition flatteuse.

Nous avons moins apprécié

Mauvais rapport encombrement / habitabilité, peu de place pour les jambes à l’AR, coffre petit, banquette non rabattable, seulement quatre places utilisables, rayon de braquage excessif.

Mirai à partir de 67 900 €

Version essayée : Mirai Executive, 74 900 €

Longueur : 4,98 m

Coffre : 320 l

Moteur : électrique, 182 ch

Performances.175 km/h (limitée électroniquement), 0 à 100 km/h : 9,2 s.

Bonus/malus : neutre

Principaux équipements

Jantes alu 20", phares à LED automatiques, peinture métallisée, toit vitré panoramique, accès à bord et démarrage sans clé, régulateur de vitesse adaptatif, tableau de bord digital et paramétrable 8", affichage tête haute, écran central tactile 12,3", GPS, caméra 360°, radars AV et AR, clim automatique tri-zone, sellerie en faux cuir, sièges AV et AR ventilés et chauffants, sièges AV électriques, recharge de portable par induction, 1 prise USB à l’AV, 2 à l’AR.

Source : Ouest-france.fr

Informations complémentaires :

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Automobile. Toyota Mirai : et l’hydrogène devient ultra séduisant… (Ouest-france.fr)