1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Ce n'est que le sommet de l'iceberg, et ce n'est pas faute de vous avoir prévenu depuis longtemps...

Kinect Spy

Une des dernières demandes de brevet de Microsoft est sensationnelle. Elle propose de transformer l'appareil-photo de Kinect en un cafardeur pour les studios de film, rapportant juste combien d’amis vous avez dans votre salon et ce qu'ils regardent. Vous pensez que cela semble alarmiste ? Voici ce qu'il indique réellement : « Les utilisateur visualisant du contenu sur un dispositif d'affichage sont surveillés de sorte que si le nombre d'utilisateurs détectés autorisés est dépassé, des mesures correctives puissent être prises. » C'est qui est flagrant – c’est que c’est un système d’espionnage sur les habitudes privées de visionnement.

S’il était mis en pratique, le plan de Microsoft pourrait signifier que le film que vous regardez pourrait soudainement s’arrêter de jouer s'il détecte que vous avez plus de personnes pressées autour du sofa que la Licence vous le permet. Vous seriez alors incité à acheter un permis plus cher pour continuer la visualisation. C’est comme si Big Brother avait construit 1984's Telescreen pour ne pas surveiller la population maissn'assurer que personne piratait la haine de deux minutes.

Selon toute probabilité, Microsoft luttera pour appliquer réellement ce brevet dans le monde réel. Tandis que les détenteurs du copyright seraient enchantés, des clients seraient arrêtés par un système si draconien. Mais c'est ce qui est intéressant au sujet de ces demandes d'application et de brevet en général : elles indiquent souvent ce que les sociétés feraient si elles pouvaient s’en servir. Les dessins noirs et blancs durs de la douce langue technique peuvent couvrir des idées mauvaises et immorales, effrayantes et directes.

Il y avait bien un exemple bien plus saisissant avec Apple plus tôt cette année. En septembre, on lui a accordé un brevet pour un « Equipement et des méthodes pour l'application de politiques sur un appareil sans fil », c.-à-d. un système permettant à des sociétés ou à des gouvernements de désactiver à distance des téléphones portables et des tablettes dans un secteur particulier.

Tandis qu'Apple mentionne que des exemples bénins tels que d'empêcher les appels téléphoniques de déranger les gens dans les concerts ou s’assurer que les dispositifs sont éteints dans les avions, il fait également état : « d’opérations secrètes de police ou le gouvernement peuvent exiger « la condition de panne de signal complète ». » C'est exactement le genre de caractéristique que certains gouvernements aimeraient employer pour supprimer des images et des vidéos. Le brevet Apple a mis son timbre et a allumé une forme pratique de censure indépendamment du fait qu’il ne l'appliquera jamais.

L'année dernière, le Président de Google, Eric Schmidt, a dit que la société s’abstiendrait de créer un service de reconnaissance faciale parce qu'elle « dépasserait la ligne rampante ». Toujours, Google a déposé pour cela et a accordé des brevets étendus dans le secteur et, comme son projet de lunette à réalité augmentée avance, qui sait quand « la ligne rampante » se décalera ?

 

Source : Blogs.telegraph.co.uk, Conscience du Peuple

Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction

 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : 300 000 Kinect en France
 

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Jeux vidéo Arrow Alerte Big Brother : Microsoft veut connaître combien d'amis vous avez dans votre salon