(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Bon, je vous libère la vidéo parce que je vais mettre un certain temps à voir les deux opus. Mais on avait déjà écouté Guy de La Fortelle sur l'épargne et la santé, et pour ceux qui veulent plus de recul il y a ce documentaire.

Je ne commente pas, je ne fais pas le pitch, tout ce que je constate, c'est qu'il n'y a PAS de régulation financière (le business gère le business), sinon des groupes hypermassifs et hyperinterconnectés comme Blackrock et Vanguard n'auraient pas pu se constituer.

Et maintenant ils font peser avec les autres (Google, etc.) de graves dangers à ce qui nous sert de démocratie et au monde entier.

De plus c'est l'Europe, par l'intermédiaire de sa porosités affichée avec les lobbies, qui sert de caisse de résonance à tout ces malfaisants....

Alors toute cette nébuleuse financière qui se cache derrière la City of London gouvernait officieusement, mais par l'intermédiaire de Davos, je pense qu'ils veulent que ce soit officiel (et que l'on 'admet' communément qu'il n'y a pas d'autres choix).

MAIS SI, il y a d'autres choix que le IVe Reich.... (mais il faut les faire communément).

Et nous ne sommes pas les seuls à le penser :  Un groupe, de courageux députés européens dénoncent la vaccination forcée déguisée, l'emprise tyrannique des mondialistes, et la voie pavée vers le crédit social chinois en Europe

Il faut mettre un terme à ce coup d'état initié en fait en 1968.... voire même 1789....

Bonne vidéo ; )

Update 23.02.2022 : Politique & Eco n°328 avec Guy de La Fortelle (2ème partie) – BlackRock : en marche vers la Biocratie (TVLibertés)

Amitiés,

f.

Une enquête en deux épisodes sur le géant américain BlackRock qui écrase l’économie occidentale avec Guy de La Fortelle, économiste, blogueur. BlackRock, beaucoup plus qu’une multinationale financière, du lourd ! Une mutation majeure du néolibéralisme est passée presque inaperçue. Pourtant il s’agit d’un grand délit d'initiés que BlackRock opère dans l'indifférence générale d'une presse indigente... ou vendue.

La situation depuis est devenue incontrôlable. BlackRock, un rocher noir ou bien encore un trou noir (spatial) qui absorbe de la matière, en l’occurrence le siphonnage des données (Big data) en collaborant avec la FED et la BCE entre autres. Une reconstitution des monopoles comme à l’époque des barons pillards mais en plus gros, dans l’Amérique de 1900, avant les lois antitrust. BlackRock a 9500 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Vanguard qui opère avec BlackRock suit de près avec 7200 milliards et State Street ferme le podium avec 3500 milliards. Ajoutez à cela les 21.600 milliards d’actifs indirectement gérés par BlackRock via ses algorithmes Aladdin et vous avez 3 acteurs issus du même nid qui détiennent ou contrôlent 42.000 milliards d’actifs, soit 15 fois le CAC40 au complet, bien assez pour exercer une emprise globale sur l’économie occidentale, voire mondiale.

Ces géants comme BlackRock font essentiellement de la "gestion passive" et n’interviennent pas dans la gestion des sociétés qu’ils détiennent. Mais pour le premier semestre 2020, BlackRock s’était opposé à 120 nominations de directeurs dans les assemblées de 330 grands groupes nord-américains. Il se trouve que BlackRock est également le deuxième actionnaire de Pfizer ou encore de Johnson & Johnson, et de Merck MSD, juste derrière Vanguard autre géant américain de la gestion d’actifs qui partage les mêmes intérêts stratégiques. Ce qui nous permettra dans une deuxième partie d’aller de BlackRock à Pfizer... une affaire à suivre.

Retrouvez-nous sur :

https://www.tvlibertes.com/

https://www.facebook.com

/tvlibertes/ https://twitter.com/tvlofficiel?lang=fr

Source : Youtube.com

Informations complémentaires :