Boris Nemtsov arrêté avec d'autres opposants en Russie

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

Boris_Nemtsov.jpg

Il ne faut pas embêter Vladimir Poutine. Il est tolérant jusqu'à un certain point. C'est sa vision de la démocratie à la russe...

La police a interpellé l'opposant Boris Nemtsov et au moins 95 autres militants anti-Kremlin qui manifestaient samedi dans plusieurs villes de Russie contre les restrictions à la liberté de réunion.

A Saint-Pétersbourg, où ont eu lieu les incidents les plus violents, 60 personnes ont été arrêtées sur un total de 200, ont rapporté des journalistes de Reuters. Certaines saignaient du nez et d'autres ont eu la tête cognée contre des cars de police.

"Poutine est le boucher de la liberté", criaient des manifestants dans la deuxième ville du pays en canalisant leur colère contre le Premier ministre Vladimir Poutine.

Depuis mai 2009, militants d'opposition et défenseurs des droits de l'homme tentent de se rassembler le 31e jour de chaque mois qui en compte un pour défendre le droit de rassemblement public, garanti par l'article 31 de la Constitution russe.

Les militants soulignent que ce droit leur permet d'organiser des manifestations sans autorisation préalable, ce qui est régulièrement refusé à des groupes d'opposition. La police a pour habitude de disperser les rassemblements qui n'ont pas reçu l'aval des autorités.

A Moscou, les forces de l'ordre ont arrêté Nemtsov et Sergueï Oudaltsov, chef de file du Front de gauche (opposition) ainsi qu'au moins 35 autres personnes.

Des manifestants se sont fondus dans une foule de plusieurs centaines de personnes qui étaient massées sur la place Trioumfalnaïa, dans le centre de la capitale, à l'occasion d'une exposition de voitures et de motos. Les visiteurs n'ont guère prêté attention au rassemblement politique.

"Je suis ici pour l'exposition, la manifestation ne m'intéresse pas", a dit un jeune visiteur sans donner son nom.

Mikhaïl Schneider, secrétaire exécutif du mouvement Solidarité, a déclaré à Reuters que les manifestations avaient pour but de défendre la démocratie.

"Nous sommes ici parce que le gouvernement a enfreint la constitution, a-t-il dit. Faites très attention, car on vous ment au sujet de la démocratie en Russie."

Selon un récent sondage du Centre analytique Levada, seuls 25% des Russes auraient entendu parler des rassemblements pour la défense de l'article 31 de la constitution.

Un peu plus tôt samedi, une trentaine de personnes avaient manifesté à Vladivostok, où aucune arrestation n'a été signalée.

Jean-Stéphane Brosse et Philippe Bas-Rabérin pour le service français

Source : L'express

Informations complémentaires :

Cyberpresse.ca : Russie: une centaine de manifestants arrêtés
Le Jdd.fr :
Russie: Des opposants interpellés
Le NouvelObs.com :
Un opposant russe arrêté lors d'une manifestation