(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

J'espère que vous ne m'en voulez pas, mais depuis quelques jours on est focalisé sur le Brésil, tout le monde vous parle des Jeux Olympiques. Nous, on vous parlera plutôt de ce qui préocupe les Brésiliens...

Temer 08 08 2016
AFP

L'homme d'affaires brésilien Marcelo Odebrecht, qui purge une peine de 19 ans de prison pour son rôle dans le scandale de corruption Petrobras, a dit à la justice avoir versé des fonds illégaux à la campagne du président intérimaire Michel Temer en 2014.

Dans un témoignage à la justice cité par l'hebdomadaire Veja, Marcelo Odebrecht déclare que Michel Temer lui a demandé de financer la campagne pour sa réélection en tant vice-président de Dilma Rousseff. Marcelo Odebrecht dit avoir concédé 6 millions de réals (1,7 million d'euros) par le biais d'un bureau chargé des paiements secrets au sein de son conglomérat du BTP Odebrecht SA, poursuit le magazine.
 
Ce nouvel élément discredite encore davnatage le centriste Michel Temer, déjà mis en cause dans l'affaire Petrobras par l'ancien chef de la branche transports de Petrobras, Sergio Machado, qui avait révèlé avoir financé une partie de sa campagne  avec des dessous-de-table sur des contrats avec Petrobras. 
 
Concernants les dernières accusations, le porte-parole de Michel Temer a confirmé qu'un entretien avait eu lieu en 2014, au cours duquel Temer et son collaborateur Eliseu Padilha ont demandé à Odebrecht une contribution à la campagne du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB). Mais affirme que "c'était complètement légal" et que 'La somme a été dûment enregistrée auprès des autorités électorales"
 
Reste que si elle est acceptée comme un témoignage valide par les tribunaux, l'accusation de Marcelo Odebrecht pourrait compliquer le mandat de Temer et faire hésiter les sénateurs indécis à destituer Dilma Rousseff lors de son procès pour "manipulation des comptes publics".
 

Source : L'Humanité.fr

Informations complémentaires :