Chine : réduction des exportations de terres rares pour début 2011

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

Pour cette page internationale, vous pouvez zapper sur la situation de Gbagbo. Mais ça ne m'intéresse pas, car j'estime que c'est du cirque. Par contre, j'ai vu cette info sur les terres rares chinoises. A priori, vous me direz quel intérêt ? Eh bien, il faut savoir que c'est d'elles que viennent les minerais pour les hautes technologies, comme les téléphones, les têtes de lecteurs dvd, etc., ainsi que l'industrie de l'armement. Alors forcément, comme les Chinois ont réussi durant une décennie à centraliser 97 % de toute l'exploitation des terres rares, ceci en raison de son haut degré de pollution, ils ont la mainmise pour faire pression sur toutes les industries high tech et scientifiques, ainsi que de l'armement de tous les pays... Game Over...

La Chine a réduit les quotas de sa première série d'exportations de terres rares pour l'année prochaine de plus de 10 % malgré la menace des Etats-Unis de porter plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce. Le ministère du Commerce chinois a alloué des quotas de 14.446 tonnes à 31 sociétés, soit 11,4 % de moins que les 16.304 tonnes allouées à 22 sociétés lors de la première série d'exportations de 2010 il y a un an.

Le ministère a indiqué dans un bref communiqué sur son site internet qu'il avait ajouté des producteurs sur la liste des quotas mais qu'il avait réduit les volumes alloués aux sociétés commerciales pour les métaux utilisés dans les produits de haute technologie. Les quotas d'exportations ont été définis en fonction des volumes exportés entre le début de 2008 et octobre 2010, a-t-il précisé, sans donner plus de détails.

La Chine produit environ 97 % des terres rares utilisées dans le monde. Cette appellation désigne 17 métaux aux propriétés électromagnétiques très recherchées dans les technologies de pointe : voitures hybrides, énergies renouvelables, électronique et armement. La décision de réduire les quotas d'exportations et d'en relever les tarifs a attisé les tensions commerciales avec les Etats-Unis, l'Union européenne et le Japon notamment.
 
Source : 20 Minutes.fr