(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Bonjour à toutes et à tous, j'espère que vous allez, bien, comme vous le voyez les 'radars pédagogiques' vont maintenant être plus discrets, tout est fait pour nous piéger. Sachez que ce sont des sociétés privées qui décident de l'emplacement des radars, et ce n'est PAS par souci d'épargner des vies, mais de faire le plus de bénéfice possible, aussi ils choisissent les emplacements 'stratégiques'.

Heureusement il y a Waze, pour l'instant.....

Amitiés,

f.

Panneaux Radars
L'Etat français va intensifier la mise en place de radars dans les prochains mois.  Crédit Photo: DR

Attention, un panneau peut en cacher un autre… L’État mise en tout cas sur cet effet pour rendre ses radars plus discrets ! Explications.

En 2022, l’État va continuer à tenter de durcir la vis des contrôles de vitesse. Et parmi de nombreuses différentes mesures (détaillées dans Auto Plus n°1761 du 03/06/2022), l’une d’entre elles, d’apparence anodine, pourrait bien être redoutable. En effet, l’État va déployer de nouveaux panneaux, qui rendront la détection de radars bien plus difficile.

Plus de panneaux pour moins d’infos !

En effet, d’après les informations relevées par le magazine Auto Plus, l’État va largement augmenter le nombre de panneaux de signalisation des radars sur les routes. Alors que 6300 panneaux émaillent déjà vos trajets, un appel d’offre a été placé pour 5340 nouveaux panneaux. Et, à terme, ce nombre pourrait augmenter jusqu’à 25.000.

Mais où est le loup, si les radars sont de plus en plus signalés ? Tout simplement, ces panneaux serviront à « noyer le poisson« . Difficile de garder votre vigilance (et les yeux sur votre vitesse) quand vous croisez autant d’indications… Qui peuvent en plus être bien plus vagues que la plupart des panneaux actuels.

« Itinéraires sécurisés » : le piège ?

En effet, l’État veut multiplier les « itinéraires sécurisés« . Ces parcours, qui peuvent courir sur plus de 100 km et qui sont signalés par un panneau spécifique, permettent en effet de ne pas dévoiler l’emplacement précis des radars. Vous savez juste qu’il y en a probablement un (ou plus !) sur la durée de ce parcours. Au départ prévus pour accueillir des radars autonomes type « chantier », ils accueillent désormais d’autres radars, voire des contrôles aux hiboux « à l’ancienne ». Difficile de s’y retrouver !

En revanche, deux bonnes nouvelles pour les automobilistes. L’État ne peut toujours pas interdire aux avertisseurs type Waze ou Coyote de signaler les radars. Si vous croisez l’un de ces itinéraires sécurisés, ou que vous n’êtes pas sûrs d’avoir vu un panneau ou non, ces applis seront votre meilleur allié pour éviter la prune.

Enfin, certains des nouveaux panneaux implantés reprennent désormais la limite de vitesse. Pratique pour mieux s’y retrouver, surtout sur ces routes qui passent fréquemment du 80 au 90 km/h.

Source : Autoplus.fr

Informations complémentaires :