1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)
Projet d’économies sur France 2 : comment le gouvernement s’apprête à censurer les émissions Cash investigation, Envoyé spécial et Complément d’enquête... 
 
par François Ruffin (Député)

Cash Investigation est une émission de télévision française d'investigation diffusée sur France 2 depuis le 27 avril 2012. Elle est présentée par Élise Lucet (ancienne présentatrice du journal de 13 heures sur la même chaîne et de Pièces à Conviction, émission similaire sur France 3).

Elle s'attache à enquêter dans le « monde merveilleux des affaires », selon la formule ironiquement prononcée par la présentatrice à chaque début d'émission. Les enquêtes abordent les dérives des grandes entreprises, de la finance, du marketing (ex. : verdissage, neuromarketing, travail des enfantsetc.), elles s'attaquent aussi au détournement d'argent public, à l'évasion fiscale, à l'influence des lobbies, aux conflits d'intérêt et à la manipulation de l'information par les spin doctors (conseillers en communication).

L'émission produite par Premières Lignes1, l'agence de presse du grand reporter Paul Moreira et de Luc Hermann, s'inscrit dans la lignée des programmes d'investigation télévisés comme 60 Minutes, Panorama, Frontline et Enquête.

Ambitions de l'émission

En 2012 à l'occasion d'une entrevue avec Télérama, Élise Lucet indique L'idée de départ, c'était de court-circuiter les campagnes de communication des multinationales. Aujourd'hui, ces groupes sont trop bien armés. On ne peut plus approcher un dirigeant d'entreprise sans être escorté par quatre attachés de presse. La machine est trop bien huilée. Les entreprises passent leur temps à polir leur image, allumant un contre-feu à la moindre polémique, faisant fuiter les infos qu'elles veulent, retenant les autres. Il faut redoubler d'ingéniosité pour enrayer ce système de communication et découvrir la vérité qui se cache derrière le discours publicitaire.2

Elle déclare d'ailleurs au sujet de l'émission :

« après 2008 et Lehman Brother [sic], des murailles se sont effondrées. Ça a éveillé des consciences, y compris les nôtres. On n’aurait pas fait Cash dans les années 90, c’est vrai. Mais pour une autre raison également : il y avait très peu d’investigation dans les médias. Aujourd’hui, à notre direction, ils ne sont pas idiots : ils voient bien que l’investigation ça marche, Médiapart ça marche, etc. Les téléspectateurs nous réclament ça : on veut un journalisme pugnace, impertinent. Le journalisme à la pépère, c’est fini. [...] j’ai toujours refusé de dîner avec un politique, un industriel. Je leur réponds : « Je n’ai pas le temps », ou : « Je n’ai plus faim… » Pas par militantisme, mais chacun à sa place : il faut zéro connivence avec ces gens-là. À cause de ces connivences, le journalisme souffre d’une grave défiance3. »

Lors de la saison 2 (2013), l'émission s'est dotée d'un site web (un blog) animé par sa rédaction4. Il expose les documents exclusifs révélés par l'émission et prolonge les enquêtes. Sa mise à jour a cessé fin 2013.

Le 1er avril 2016, Cash Investigation annonce dans une vidéo qu'une émission tournée dans le plus grand secret sera diffusée le mardi 5 avril. Le surlendemain, Élise Lucet annonce un premier indice pour cette enquête pour 20 heures. Selon elle, cette « enquête secrète va faire du bruit partout dans le monde ». Il s'agit des « Panama Papers », une enquête internationale à partir d'une fuite massive d'informations sur des sociétés-écrans hébergées au Panama5,6. L'enquête est réalisée en collaboration avec des journalistes de l'ICIJ (consortium international des journalistes d'investigation) membres de 109 autres rédactions dans 76 pays, dont Le Monde pour la France.

La suite sur Wikipedia.org

Source : Fawkes.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Le jeu de l'argent
Crashdebug.fr : J'Accuse
Cash Investigation Censure 26 11 20179

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Comment le gouvernement s’apprête à censurer les émissions Cash investigation, Envoyé spécial (vidéo)