(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Bonjour, on a vu les images d'exactions à Paris de la part de policiers ce week-end et des choses incroyables...., bref, on sent bien le 'point de tension', hélas avec les infos que nous avons, vous aurez compris qu'ils ne lâcheront rien, aussi je suis content de cette prise de conscience de certains. Mais hélas ce n'est pas assez pour entraver leurs plans, mais au moins c'est la preuve que certains ont compris que nous ne sommes plus dans le cadre d'une démocratie.... et que c'est MAINTENANT qu'il faut agir et dénoncer cette mainmise du CAPITAL sur notre pays et ses institutions.

Rappelez-vous que le dernier président qui ait défendu les Français(es) et leurs intérêts c'était le Général de Gaulle, tous ces successeurs étaient vendus à la Haute Finance

Amitiés,

f.

Convoi De La Liberte Bruxelles
Des manifestants du "convoi de la liberté" font étape à Faches-Thumesnil (Nord), dimanche 13 février 2022, avant de rejoindre Bruxelles le lendemain. (MAXPPP)

Le périple se poursuit. Quelque 1300 véhicules participants au "convoi de la liberté" issus de toute la France ont fait escale dimanche 13 février près de Lille, selon la police, avant un rassemblement prévu lundi à Bruxelles. Samedi, ils avaient manifesté dans la capitale pour certains d'entre eux.

Arrivés dans un concert de klaxons, sur un parking de centre commercial à Faches-Thumesnil (Nord), les participants y manifestaient dans la soirée aux cris de "On lâche rien", "Liberté liberté", brandissant de nombreux drapeaux français, certains frappés de la Croix de Lorraine.

Si certains s'organisaient pour passer la nuit sur place, la consigne de reprendre sans tarder la route pour Bruxelles, par petits groupes, a été donnée en début de soirée par mégaphone et sur les boucles du système de messagerie Telegram utilisées par les participants. "Venu en soutien", le maire insoumis de la commune, Patrick Proisy, a ouvert une salle de sports pour un accès aux sanitaires.

Manifestation interdite à Bruxelles

Les autorités belges ont interdit toute manifestation dans la capitale "avec des véhicules motorisés" et annoncé avoir pris des mesures "pour empêcher le blocage de la région Bruxelles-Capitale".

Ceux qui se font appeler "convoi de la liberté", sur le modèle de la mobilisation qui paralyse actuellement la capitale canadienne Ottawa, rassemblent des opposants au pass vaccinal mais également au président Emmanuel Macron, et reprennent aussi les revendications des "gilets jaunes" sur le coût de la vie.

 

Source : Francetvinfo.fr

 

Informations complémentaires :