1 1 1 1 1 Rating 4.20 (5 Votes)

Ils sont en avance, mais on vous avait prévenu, cependant rassurez-vous, c'est comme le vaccin, ce n'est pas "obligatoire".... haha ; )))

Pass Sanitaire Europe
Des avions Air France posés sur le tarmac d'un aéroport (image d'illustration). — Mario FOURMY/SIPA

Le futur sésame pour voyager ? Les autorités européennes présentent, ce mercredi à la Commission européenne, leur projet de certificat sanitaire, ou « passeport vert », pour voyager au sein de l’Union européenne cet été.

Personnes guéries, voyageurs vaccinés, test négatif… Le futur « pass sanitaire européen » doit être mis en place avant les vacances d’été, a annoncé le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton. En attendant, 20 Minutes fait le point sur ce que l’on sait déjà sur ce « passeport vert ».

A quoi va ressembler ce « passeport vert » ?

Il s’agira d’un QR code, disponible sous forme électronique ou papier, pour respecter ceux qui n’ont « pas envie de mettre ça sur leur smartphone, et c’est leur droit », a indiqué Thierry Breton, ce dimanche lors du « Grand Rendez-vous » Europe 1-CNEWS-Les Echos. Gratuit, ce « passeport vert » sera disponible dans la langue de chaque pays, traduit en anglais, et « valable dans tous les pays de l’Union européenne », a-t-il détaillé. Ce précieux sésame permettra d’indiquer si une personne a été vaccinée contre le coronavirus (avec un vaccin approuvé par l’Agence européenne des médicaments), si elle a été guérie récemment de la maladie, et donc immunisée, ou enfin si elle a reçu un test négatif lui permettant de voyager en toute sécurité.

Quel est l’objectif ?

L’objectif est assez simple : faciliter les voyages au sein de l’Union européenne, cet été. « Le passeport numérique vert [nommé ainsi en référence aux « voies vertes » mises en place depuis mars 2020 par les Vingt-Sept pour la circulation des camions aux frontières] devrait faciliter la vie des Européens. Le but est de leur permettre progressivement de se déplacer en toute sécurité dans l’UE ou à l’étranger − pour le travail ou le tourisme », avait indiqué Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, le 1er mars dernier sur Twitter.

Sera-t-il obligatoire ?

A priori, non. Il s’agit d’un outil des autorités européennes mis à disposition des 27 Etats membres. « A chacun d’entre eux ensuite, assure la Commission, de décider, des droits qu’il ouvre – par exemple celui de séjourner sur son sol sans avoir à subir de quarantaine pour un non ressortissant – », expliquent nos confrères du Monde, ce mercredi.

Quand sera-t-il disponible ?

Les autorités européennes espèrent mettre ce pass sanitaire en place avant les vacances d’été. « On travaille pour que ce soit fait avant juin », a précisé Thierry Breton, estimant qu’il était « primordial qu’on fasse tout pour préserver la saison touristique. »

Existe-t-il dans d’autres pays ?

Plusieurs pays se sont déjà dotés d’un processus similaire. En Israël, par exemple, un passeport sanitaire existe déjà. Les personnes qui ont reçu les deux doses de vaccin peuvent voyager et entrer dans le pays sans aucune restriction, en présentant toutefois un test négatif au Covid-19. Du côté de la Chine, les autorités travaillent sur un « certificat de santé pour les voyages internationaux », une application pour smartphone regroupant les données sanitaires des passagers. Et il n’y a pas que les pays qui réfléchissent à ce dispositif. L’Association du transport aérien international (Iata), qui regroupe l’essentiel du secteur mondial, réfléchit à  un passeport numérique permettant aux passagers de prouver leur statut sanitaire avant d’embarquer dans un avion.

 

Source : 20minutes.fr

 

Informations complémentaires :

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Coronavirus : A quoi va ressembler le « passeport vert » que l’UE veut mettre en place cet été ? (20minutes.fr)