(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Bon, bah, ça ne s’arrange pas là-bas, aussi on passe l’info. Je ne pense pas qu’il faille paniquer, mais c’est comme pour ébola, il ne faut pas passer ces informations sous silence, et être indifférent, mais a contrario surveiller cela de près froidement, comme du lait sur le feu… Du reste, ne vous inquiétez pas, s'il y avait un réel risque d'épidémie de l'un ou l'autre (enfin plutôt ébola, le sras c'est moins grave), les autorités, savent très bien ce qu'il faut faire... 

Corona Mais Pas En Bouteille
Le coronavirus vu au microscope. (HO / BRITISH HEALTH PROTECTION AGENCY / AFP

Pays le plus touché par le coronavirus, l'Arabie saoudite a annoncé de nouvelles contaminations et 3 nouveaux décès. Le ministre de la Santé a été limogé.

Treize nouveaux cas de contamination par le coronavirus MERS ont été enregistrés en Arabie saoudite, a annoncé lundi 21 avril le ministre de la Santé, Abdallah al-Rabiah, juste avant d'être limogé.

Au total, 244 cas de contamination ont été recensés en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie, dont 76 décès, selon le ministère saoudien de la Santé.

Sur ces nouveaux cas, sept ont été recensés à Jeddah (ouest), quatre à Ryad, un à Médine (ouest) et un à Najrane (sud).

Dimanche, le ministère avait annoncé la mort de trois personnes infectées par le coronavirus : un étranger de 49 ans décédé à Ryad et deux Saoudiens de 68 ans chacun dont l'un est mort à Najrane (sud) et l'autre à Médine (ouest). 

Malgré tout, la maladie n'a pas été déclarée épidémie, a souligné le ministre en rappelant que "seule l'Organisation mondiale de la santé (OMS) était habilitée à le faire".

Aucun cas n'a été recensé en milieu scolaire, a-t-il indiqué, y voyant un "bon signe".

La majorité des cas récents ont en effet été enregistrés en milieu hospitalier, ce qui a entraîné, selon les médias saoudiens, un début de panique et des démissions de médecins.

Mettre au point un vaccin

Avant d'être démis de ses fonctions, le ministre avait évoqué une réunion quotidienne des services concernés et une invitation adressée à 22 experts de l'OMS et de différents pays pour faire le point sur la maladie et trouver des solutions pour lutter plus efficacement contre le coronavirus. 

Le ministère a également demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec lui pour tenter, sur la foi d'informations disponibles sur la maladie, de mettre au point un vaccin.

Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin plus mortel mais moins contagieux du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

http://tempsreel.nouvelobs.com/scripts/stats.php?mod=read&key=1363316&media=seamen

Source : Sciencesetavenir.fr

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : « L'Armée des douze singes »