(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Parodie de justice là encore, pour distraire le bon peuple… Sibeth Ndiaye qui a dit à tous les Français que les masques « étaient inutiles » (et plus grave, de part leur impréparation a empêché les gens d'en acheter)... Et a donc provoqué la mort de centaines de personnes, qui n’ont pas cru bon (ou n'ont pas pu) se protéger, ne sera pas poursuivie rien, nada... Nous, quand on dit une possible erreur (même pas confirmée) le monde entier nous tombe dessus, mais un représentant du gouvernement peut mentir de façon éhontée à tous les Français(es) sur toutes les chaînes de télévision, il n’aura aucun compte à rendre…

Plus ça va et plus je me rends compte que ce monde « sonne faux » tout est faux, du classement Google à la moindre actualité que nos chers médias s’empressent de nous relayer (mais pas les autres informations fondamentales, faut pas déconner).

Les gens vivent dans une illusion… (pas vous, puisque vous êtes là)... Illusion créée et entretenue (depuis 76 ans !) par les historiens et les économistes, ainsi que la presse et les médias mainstream qui appartiennent à 7 milliardaires, alors plus dure sera la chute… Quand ils se rendront compte que le « système » pour lequel ils ont vendu leur âme et leur conscience est incapable de les protéger... face à la crise qui arrive...

En attendant, nous on part pour le 3e week-end consécutif chez Chalouette, pour l’aider à déménager. Il reste encore 2 week-ends pour se préparer, alors je ne vous dis pas à ce soir, car on est invité à un BBQ (social engineering IRL avec masques lol), mais plus vraisemblablement à demain matin.

Pour info, la passerelle Twitter a été réparée ce matin ; ) déchaînez-vous ! haha, avec Google qui nous cache, c'est VOUS qui faites 50% de notre audience avec vos partages sur les réseaux sociaux, hier pas de partages = 50% de visites en moins, That all's.... ; )

Alors vous voulez que les choses changent ? Eh bien FAITES-LE SAVOIR...,

Sinon ne changez rien, mais croyez-moi.... Si vous ne faites rien pour l'en empêcher, eux, ils ont déjà planifié la suite...

Alors, à part être présent et le dénoncer, moi je ne peux, hélas, rien faire de plus à mon niveau.... La balle est dans votre camp.

Amitiés,

f.

Assassins
Olivier Véran, ministre de la Santé, et Edouard Philippe, Premier ministre, à l'Assemblée. — G. FUENTES / POOL / AFP 

JUSTICE Neuf plaintes ont été transmises au procureur général près la Cour de cassation qui devra ouvrir une information judiciaire

En pleine passation de pouvoir à Matignon, le procureur général près de la Cour de cassation a annoncé qu’une enquête judiciaire allait être ouverte contre le Premier ministre Edouard Philippe, l’actuel ministre de la Santé, Olivier Véran et celle qui l’a précédé, Agnès Buzyn.

Depuis le début de l’épidémie en France, 90 plaintes ont été reçues dans le cadre de la crise du Covid-19 contre le Premier ministre ou l’un des membres de son gouvernement. Certaines dénoncent des faits de « mise en danger de la vie d’autrui », « d’homicide involontaire » ou encore de « non-assistance à personne en danger ».

34 plaintes irrecevables

« Après avoir examiné 53 plaintes sur les 90 déposées à ce jour, la commission des requêtes de la Cour de justice de la République a rendu ce jour deux décisions. Une première décision par laquelle elle juge irrecevables 34 plaintes, soit du fait de son incompétence, soit du fait de l’absence d’intérêt à agir des plaignants », indique le communiqué du procureur.

La commission des requêtes de la Cour de justice de la République est la seule instance capable de juger des ministres pour des faits commis dans l’exercice de leurs missions. Composée de dix hauts magistrats, elle joue un rôle de filtre des plaintes, émanant pour la plupart de particuliers, d’associations ou encore de syndicats. Certaines plaintes ne désignant aucun ministre ou visant des personnes n’appartenant pas au gouvernement n’étaient donc pas recevables.

Sur 19 autres plaintes, la commission des requêtes de la Cour de justice de la République en a transmis neuf au procureur général près la Cour de cassation du seul chef « d’abstention de combattre un sinistre, délit prévu et réprimé par l’article 223-7 du code pénal1 ». Elle vise directement Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran.

Les dix autres plaintes, visant Nicole Belloubet, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, Florence Parly, Bruno Le Maire, Christophe Castaner, Muriel Pénicaud, Laurent Nunez et Sibeth Ndiaye ont été classées sans suite.

« Il appartient désormais au procureur général – lié par les termes de cette décision – d’ouvrir une information judiciaire à l’encontre d'Edouard Philippe, d'Agnès Buzyn et d'Olivier Véran, pour la qualification précitée », précise le communiqué.

 

Source : 20 Minutes.fr

Informations complémentaires :