1 1 1 1 1 Rating 4.00 (4 Votes)

C'est parti, notre société est officiellement scindée en deux, entre ceux qui ont accepté de se faire 'vacciner' et ceux qui ont refusé. La pression va augmenter, ils parlent même de vacciner les enfants, ceci alors que nous n'avons aucun recul sur ces vaccins et qu'il y a de gros doutes sur leurs effets.

Je veux dire franchement ce n'est pas très prudent....

Bref, notre société va donc continuer à se cristalliser, ils vont nous dresser les uns contre les autres en vue de faire accepter de force la vaccination, et l'acceptation du "pass sanitaire" contre un hypothétique  "retour à la vie normale..." (je rappelle qu'ils préparent la suite et le virus climatique...). Et si vous êtes contre la vaccination, vous serez l'équivalent d'un terroriste ou d'un pédophile mangeur d'enfant, la pression va être insoutenable, et la pression du "groupe" va être à son paroxysme... (mais on a l'habitude), soyez prévenus. Alors, ayez de bons arguments.

Amitiés, ; )

f.

Pass Sanitaire 11 05 2021
L'Assemblée nationale, à Paris, le 13 avril 2021.  (ANTONIN BURAT / HANS LUCAS / AFP)

Avec cet outil, l'accès à des grands rassemblements ou à certains lieux sera réservé aux personnes présentant un résultat négatif d'un dépistage, un justificatif de vaccination ou une attestation de son rétablissement après une infection au Covid-19.

Une "condition de la liberté" inévitable lors du déconfinement, ou une "impasse" ? Les députés ont validé la création d'un "pass sanitaire" pour l'accès aux grands évènements, lors de l'examen du projet de loi de sortie de la crise sanitaire, lundi 10 mai dans la soirée. 

L'outil, d'abord réservé aux déplacements vers ou depuis l'étranger, subordonnera l'accès à des grands rassemblements ou à certains lieux à la présentation d'un résultat négatif d'un dépistage, à un justificatif de vaccination ou une attestation de son rétablissement à la suite d'une infection au Covid-19.

Cette mesure-phare du texte sur la sortie de la crise sanitaire, introduite par le gouvernement en commission des Lois, a fait l'objet d'un tir de barrage des oppositions, avec à la clef de longues discussions et de nombreux amendements rejetés, y compris des centristes du Modem.

De vives critiques dans l'hémicycle

"On nous dit que c'est un projet de loi pour gérer la sortie de cette crise sanitaire et on nous pond la mesure la plus coercitive de contrôle depuis le début de la crise du Covid-19" , a taclé le député La France Insoumise Eric Coquerel. Et l'élu d'ajouter : "Vous ouvrez la boîte de Pandore." "C'est la condition de la liberté", a rétorqué le député LREM Roland Lescure.

"Le pass sanitaire doit nous permettre de rouvrir des établissements recevant du public, des festivals, des lieux de rassemblement. Si nous n'avions pas le pass sanitaire, nous devrions attendre beaucoup plus longtemps", a prévenu le secrétaire d'Etat en charge du numérique, Cédric O. 

Une jauge à 1000 personnes a également été promise par le gouvernement, mais sans l'inscrire dans le marbre de la loi. Le "marcheur" Pacôme Rupin ou l'élu Modem Philippe Latombe ont dénoncé un "texte trop large" et "pas assez précis", quand d'autres députés de droite comme de gauche ont réclamé davantage de "clarté dans les critères" (surface, densité, extérieur/intérieur). 

Source : Francetvinfo.fr

Informations complémentaires :

 

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Covid-19 : l'Assemblée nationale valide le "pass sanitaire" malgré les critiques (Francetvinfo.fr)