(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Taishan 16 06 2021

15 juin 2021

Voici les nouvelles informations que nous avons recueillies depuis notre précédent rapport.

Ce précédent rapport peut être consulté ici :
http://www.simplyinfo.org/?p=19578

"Il n'y a aucune anomalie dans l'environnement de radiation autour de la centrale nucléaire. Sa sécurité est garantie", a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère des affaires étrangères, lors d'un point de presse à Pékin."

C'est le genre de déclaration que l'on voit au début d'un film catastrophe.

Nous savons maintenant avec certitude que le problème de ce réacteur est une forme de défaillance du combustible. Le problème a commencé en octobre 2020, car il a été découvert après que le réacteur a été rechargé.

L'unité 1 de Taishan a récemment entamé son deuxième cycle de combustible. De nouvelles informations montrent que ce processus de rechargement a eu lieu en octobre 2020. Les problèmes ont été découverts peu après le redémarrage du réacteur. Lors du récent rechargement, toutes les fuites connues auraient dû être remplacées. Les problèmes de gaz rares peu après la rotation du combustible indiquent qu'il s'agit d'un incident plutôt que de fuites mineures. Les exploitants de la centrale ont admis que le problème avait été identifié peu après le rechargement.

"Le porte-parole a noté que le risque d'une fuite potentielle dans le logement des barres a été discuté pour la première fois à la suite d'un arrêt de ravitaillement planifié en octobre 2020, après que des mesures initiales aient conduit à soupçonner un "manque d'étanchéité" dans les logements. Toutefois, le porte-parole a souligné que sans analyse complète, il est trop tôt pour confirmer si un arrêt complet du réacteur est nécessaire, ajoutant qu'EDF ne dispose actuellement d'aucune information concernant l'origine de la dégradation des logements des barres."

EDF a clairement confirmé qu'il y a un problème de barres de combustible à l'intérieur du réacteur et qu'ils ont volontairement ventilé le réacteur pour éliminer les gaz de xénon et de krypton. Un expert cité par AP a confirmé l'inquiétude générale suscitée par cet incident.

"Je soupçonne que la fuite est bien plus répandue qu'un simple assemblage", a-t-il déclaré. "Pour cette raison, ils ont probablement besoin d'une technologie spéciale pour résoudre ce problème de fuite."

Le rejet de gaz radioactif du réacteur en avril a été décrit plus en détail par les autorités aujourd'hui, il semble avoir été plus problématique que l'accumulation de gaz dans le système à cause de la fuite des barres de combustible.

"En avril, une explosion de gaz radioactif a pénétré de manière inattendue dans un tuyau du système de traitement des gaz résiduels de l'unité 1, juste au moment où les travailleurs tentaient de le sceller, déclenchant également une alarme, a déclaré la CNSA."

Il s'agit du rejet de radiations qui a été détecté à 130 km de là, à Hong Kong. Le New York Times a documenté le rejet détecté comme suit :

"Le rejet n'était égal qu'à 0,00044 % de la limite annuelle des rejets de ce gaz par la centrale, a toutefois déclaré le gouvernement de Hong Kong."

L'exposition annuelle typique autorisée pour une personne individuelle est de 1 millisievert selon la CIPR, certaines normes pouvant aller jusqu'à 5 millisieverts.

0,00044% de 5 = 2,2E-5 millisieverts
0,00044% de 1 = 4,4E-6 millisieverts

Cette quantité détectée n'est pas élevée, mais c'est ce qui a été détecté après 80 miles de dispersion dans l'environnement.

241 assemblages combustibles sont installés dans le cœur du réacteur de l'unité 1. Ces assemblages sont plus grands que le type utilisé dans les réacteurs BWR comme ceux de Fukushima Daiichi.

Framatome, une division d'EDF, semble avoir fourni le combustible qui se trouve dans le réacteur de l'unité 1. Framatome est fortement impliqué dans les opérations des réacteurs de Taishan et dans le programme d'énergie nucléaire de la Chine. Vous trouverez plus d'informations sur les capacités de production de combustible de Framatome ici.

Il se peut que Framatome doive demander aux États-Unis l'autorisation de partager sa technologie, car il se peut que la technologie du combustible ait été initialement concédée sous licence par l'entreprise américaine Westinghouse. Westinghouse a été le premier concepteur de la technologie des réacteurs à eau pressurisée et des assemblages de combustible correspondants.

Cet article ne serait pas possible sans les efforts considérables de l'équipe de recherche de SimplyInfo.
Participez à la conversation sur chat.simplyinfo.org

 

Source : Simplyinfo.org

 

Informations complémentaires :

 

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    folamour · 1 months ago
    Dominique exceptionnellement je vous réponds, si vous avez une meilleure traduction merci de la laisser en commentaire, si après vous n'êtes pas capable de faire la gymnastique intellectuelle nécessaire pour comprendre ce qu'a voulu dire l'auteur tant pis pour vous.... "In the recent refueling any known leakers should have been replaced"
  • This commment is unpublished.
    Dominique · 1 months ago
    Comment prendre cet article au sérieux lorsqu'on lit des absurdités telles que « Lors du récent rechargement, toutes les fuites connues auraient dû être remplacées » ?
Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Crise à la centrale nucléaire chinoise : Mise à jour 15.06.2021 (Simplyinfo.org)