1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vous vous rappelez des expériences d’antimatière du CERN ? Eh bien voici une application pratique lancée en 2008 en Floride. Fermi a été étalonné, entre autres, grâce à l’accélérateur du CERN. Et en utilisant ses capteurs de rayons gamma, il a déjà participé à la détection de 500 noyaux de galaxies et 45 pulsars. Mais ce n’est pas tout, cette si étrange antimatière semble vraiment présente partout, même à l’état naturel sur Terre ; )


Fermi : A la découverte des phénomènes les plus violents de
envoyé par InfoSciences-Aquitaine. - Regardez plus de vidéos de science.

« En orbite, en moins de trois ans, la mission Fermi s'est révélée être un formidable outil pour sonder l'univers. Nous apprenons maintenant qu'elle peut découvrir des mystères beaucoup, beaucoup plus proche de chez nous » s'enthousiasme Ilana Harrus, scientifique chargée du programme Fermi, au siège de la NASA à Washington.

Le satellite a été conçu pour observer les rayons gamma, la forme la plus énergétique de la lumière. Ils peuvent être produits lors de phénomènes astronomiques violents comme les supernovæ ou lors de l'annihilation d'une paire de particule/antiparticule, lorsqu'un électron rencontre un positron par exemple. Dans ce dernier cas, le rayonnement gamma a une énergie déterminée de 511 000 électronvolts, 511 Kev.

C'est exactement de tels rayonnements que le télescope Fermi a capté en provenance de la Terre. En tout depuis son lancement 130 flashes, d'une durée d'environ une milliseconde, de rayonnement gamma terrestre (TGF) ont été identifié. Les scientifiques pensent cependant qu'il s'en produirait environ 500 par jour. La plupart du temps au-dessus des orages, en effet ce phénomène semble lié à la foudre.

Dans quatre cas pourtant les rayons gamma ont été détectés alors que le télescope ne se trouvait pas à proximité d'un orage. Au cours d'un TGF, qui a eu lieu le 14 décembre 2009, Fermi était ainsi situé au-dessus de l'Egypte tandis que la tempête était active en Zambie, à plusieurs milliers de kilomètres de là. L'orage lointain était sous l'horizon de Fermi, de sorte que les rayons gamma éventuellement produits n'auraient pas pu être détectés.

Pour les chercheurs, dont les résultats sont publiés dans la revue Geophysical research Letters, le rayonnement gamma enregistré a été produit au niveau du télescope lui-même quand un jet d'antimatière guidé par une ligne du champ magnétique terrestre a heurté la matière de l'objet, provoquant la réaction classique d'annihilation des couples électrons/positrons et l'émission de rayons gamma. C'est la première fois que l'on prouve que des rayons d'antimatière sont émis depuis la Terre.

L'antimatière demeure un des grands mystères de la science. Lors du Big-Bang, matière et antimatière ont théoriquement été produites en quantité égale, or l'univers se compose uniquement de matière et l'antimatière semble avoir disparu. Pour découvrir ce qu'il est advenu de l'antimatière, les scientifiques mènent diverses expériences qui ont pour but de déterminer si une infime différence entre les propriétés de la matière et celles de l'antimatière pourrait apporter un début d'explication.

Source : Sott.fr

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow De l'antimatière dans les orages