1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Mission de la NASA pour démêler la menace du Soleil face à la Terre, lancer une nouvelle sonde qui pourrait aider les scientifiques à prévoir les tempêtes solaires qui causent le chaos sur Terre.
 

PROTUBERANCE SOLAIRE HAUTE D UN MILLION DE KM
Éruptions solaires.

 

Les scientifiques ont conçu une sonde spatiale, pour sonder en profondeur sous la surface solaire, afin de définir comment la lumière du Soleil est générée. La NASA est décidée à s'embarquer pour une de ses missions les plus ambitieuses dans la tentative de percer les secrets du Soleil.

Après son lancement dans les neuf jours, l'agence spatiale américaine Solar Dynamics Observatory (SDO) va passer cinq ans en orbite à essayer de découvrir les causes de l'activité solaire extrêmes, comme les taches solaire, le vent solaire et les lâchers de magma.

Les scientifiques savent depuis longtemps que les perturbations sur le Soleil déclenchent de dangereux rayons X, des particules chargées et des champs magnétiques qui peuvent perturber les alimentations, les signaux de communication et les systèmes de navigation des avion sur la Terre.

En comprenant comment ces phénomènes solaires sont créés, ils espèrent être en mesure de produire des prévisions fiables de la "météo spatiale" et fournir des avertissements en avance de toute menace.
En orbite autour de la Terre à une distance de 22,300 miles, l'observatoire permettra de mesurer les fluctuations de la production d'ultraviolets du Soleil, via la carte des champs magnétiques et de photographier des surfaces et de l'atmosphère.

Les experts ont comparé la mission à un microscope «géant» qui permettra de saisir pour la première fois toutes les nuances de l'extérieur du Soleil. Les images retransmises à la Terre seront 10 fois plus claires que de la télévision haute-définition.

Barbara Thompson, responsable scientifique du projet, a déclaré : " C'est la première mission météorologique de la NASA et elle vise à caractériser tout ce qui concerne le Soleil et qui peut avoir un impact sur la Terre et les environs de la Terre. "

" Nous savons que les choses qui se passent sur le Soleil affectent les vaisseaux spatiaux, les communications et les signaux radio. Si nous pouvons comprendre les causes profondes de ce qui arrive, alors nous pouvons faire de ces information des prévisions. L'essentiel, sur la mission, c'est qu'elle n'est pas juste de la science pour elle-même. Elle est susceptible d'être un avantage direct et immédiat pour les gens. "

Les orages magnétiques solaires et les perturbations de la météo spatiale ont eu un certain nombre de conséquences dramatiques au fil des ans :

Le 13 mars 1989, des millions de personnes au Canada et aux États-Unis se sont retrouvés sans électricité pendant plus de neuf heures après qu'un orage magnétique ait envoyé une onde de choc à travers le réseau électrique d'Hydro-Québec.

Cinq ans plus tard, une tempête géomagnétique a temporairement éliminé deux satellites canadiens et Intelsat-K, une société internationale de communications par satellite.

La tempête solaire la plus puissante de l'histoire, connue comme "superstorm", a eu lieu le 1er septembre 1859. Elle a provoqué l'échec des systèmes télégraphiques en Europe et en Amérique du Nord. La tempête a produit des aurores boréales - des phénomènes normalement observés près des pôles - qui ont été visibles à Cuba, au Mexique et en Italie. Les lumières étaient si lumineuses dans les Rocheuses de la Californie que les chercheurs d'or les ont pris pour l'aube et ont commencé à préparer le petit déjeuner.

Les transports aéronefs sont particulièrement sensibles à la météo spatiale, car ils s'appuient sur les systèmes de navigation pour toute la durée du vol. La NASA estime que la SDO transmettra jusqu'à 50 fois plus de données scientifiques que toute autre mission dans l'histoire de l'agence spatiale.

Chaque image sera composée de plus de 16m de pixels et la quantité de données envoyées vers la Terre journalièrement sera équivalente au téléchargement de 500.000 chansons par jour depuis l'Internet.

Afin de traiter les données, l'organisation a mis en place une paire d'antennes radio dédiée près de Las Cruces, Nouveau-Mexique. L'orbite de la SDO va correspondre à la vitesse de la rotation de la Terre, ce qui signifie qu'il sera en vue constante des deux 59ft difts tout au long de la mission. Le Royaume-Uni, fondé sur les facilités du conseil de la science et des technologies, fournit une partie du matériel de l'observatoire. Le professeur Richard Harrison, du Laboratoire Rutherford Appleton dans l'Oxfordshire, a dit " comprendre l'impact des champs magnétiques du Soleil est la clé de la mission. "

" L'idée est à l'image de différentes couches de l'atmosphère du Soleil, tout le chemin jusqu'à la surface, et mesurer les champs magnétiques ", dit-il. " L'essentiel est que vous essayez de comprendre le fonctionnement de cette atmosphère. Nous pouvons déjà voir des phénomènes comme les explosions de magma. La question est de savoir comment la forme du champ magnétique pourra permettre que ce genre de chose se produise. "

À lire dans le Times On line traduction, folamour,

Folamour,

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow La Nasa veut dompter le Soleil