Depuis septembre, 800 petits tremblements de terre secouent la région du comté de Faulkner en Arkansas : les foreurs disent qu'ils vont arrêter l'évacuation des fluides

(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

Vous vous rappelez de la faille de New Madrid et des séismes que l'on avait noté près de Codway ? Eh bien, non loin de là, il semblerait qu'il y ait de l'activité, et un témoignage que l'on avait noté prend tout son sens :

... Sinon la pulpe, elle reste en bas.

"On n’habite pas en Californie et pourtant nous aussi on a des tremblements de terre. Oui oui en Arkansas. Après les oiseaux qui tombent du ciel, les poissons qui échouent, les tornades et autres événements intéressants, voilà que depuis quelques mois la région de Guy au Nord-Ouest de Little Rock (environ 90 km de chez nous) est secouée par les tremblements de terre plusieurs fois par semaine, voire plusieurs fois par jour !

Je suis loin d’être géologue ou scientifique ou un truc comme ça, mais il y a une faille (la faille de New Madrid) qui est dans le Nord Est de l’Etat, donc l’Etat de l’Arkansas, bien que ce ne soit pas très connu, est sujet aux tremblements de terre.

Mais a priori ce ne serait même pas ça qui créerait ces secousses, mais des forages de gaz qui ont commencé il y a quelques mois dans le Nord Ouest de l’Etat.

Cette nuit, il y a encore eu plusieurs tremblements de terre, dont un à 23 heures, à 4.7 sur l’échelle de machin, et que beaucoup ont ressenti dans tout l’Etat. Beaucoup, sauf la famille Vilains, qui dormait paisiblement…"

Source :  ...Sinon la pulpe, elle reste en bas

Car Il faut savoir que l’exploration pour le gaz et le pétrole ont été judicieusement exemptés de l'Energie Act américain de 2005, ceci avec un Oui unanime de l'Arkansas. Et donc, de 2006 à 2008, ce n’est pas moins de 3000 puits de gaz qui ont été attribués pour la production dans ce dernier état, et beaucoup de législateurs de l'état on dit que l'argent issue du schiste argileux allait rendre l'Arkansas « étanche à la récession... » (mais pas aux produits chimiques...)

D’ailleurs une technique nommée : "Fracturation Hydrodynamique" est utilisée pour extraire le gaz naturel du schiste argileux, qui contre tout bon sens, utilise des millions de litres d’eau, de sable et de produits chimique, en les injectant dans le sol sous de hautes pressions.

Ce qui provoque des fissures dans le schiste argileux et libère le gaz naturel, 20 % de ce mixte de fluide remonte à la surface, alors que 80 % reste dans le sol.

En 2004, une étude de l'EPA (Agence de l'Environnement Américaine) indiqua pourtant que : "les éléments chimiques (54 !) utilisés pour faire revenir le gaz en surface restait donc à 80 % dans le sol, et que dans la moitié des cas migraient de façon indéterminée dans des strates différentes de ce dernier ! Et sur de grandes distances.

L’EPA a d'ailleurs identifié que les produits chimiques utilisés peuvent provoquer des dommages aux : rein, foie, cœur, et au cerveau lors d’expositions répétées. Et il a été prouvé qu’un tiers des fluides et du benzène (on y reviendra) en particulier reste dans les sols après les forages, et peut être transporté par les eaux souterraines.

Mais comme vous allez le lire Chesapeake Exploitation Inc. et Clarita Operating LLC. maîtrisent le sujet.

Puisque, même si sous la 'pression', elles ont arrêté temporairement les forages, fidèles à leur logique mammonique boursière, ce n'est que partie remise..., et les sociétés n'ont cependant pas admis la moindre culpabilité, puisque pour l'instant rien ne peut être prouvé...

Heureusement nos "Eliteees" sont là pour encadrer tout ça, pour peu on se sentirait abandonnés...

Drilling for Gas / Polluting Water / Caution! from Anthro-Pop on Vimeo.

Chesapeake exploitation Inc. et Clarita Operating LLC. ont tous deux déclaré vendredi devant une audience par la Oil Gas Commission et l'Etat à Little Rock.

Qu’ils se conformeraient à une demande d'urgence pour arrêter les injections de fluide utilisé pour le forage du gaz naturel dans les deux puits dans le comté de Faulkner.

Les foreurs on fait l'annonce dans un avis de préséance.

Pourtant, la commission a voté à 8 contre 0 pour approuver un arrêté d'urgence de cesser les opérations pour ces deux puits d'injection.

Le personnel de la Commission soupçonne que le puits peut être lié à l'apparition de centaines de petits tremblements de terre dans la région du comté de Faulkner.

Les deux sociétés ont convenu vendredi de fermer deux puits d'injection possibles liés aux tremblements de terre dans le comté de Faulkner. Une ordonnance d'urgence a officiellement cessé le travail jusqu'à ce que Mars 29 a été ensuite rapidement adopté par le Oil and Gas Commission.

Le Directeur de la Commission Laurent Bengale a déclaré que les deux sociétés ont convenu avant l'audience de cesser leurs activités jusqu'à la prochaine réunion de la commission, qui est prévue pour le 29 Mars 2011.

Il a dit que la preuve sera présentée à l'audience du personnel de la commission, qui croient qu'il ya une corrélation possible, alors que les entreprises de forage, soutiennent qu'il n'existe pas de corrélation.

Mr Bengal a déclaré après la réunion qu'il a demandée l'ordonnance d'urgence parce que les données fournies par les sociétés de forage ont suggéré qu'il pourrait y avoir un lien entre les opérations d'injection et l'activité sismique.

"Nous ne pourrons peut être jamais être en mesure de prendre une décision définitive, mais les indications sont que c'est une possibilité", at-il dit.

"Nous avons donc pensé qu'il serait prudent de demander l'arrêt de ces puits  afin de prévenir les risques à venir de séismes"

Il faudra une période indéterminée pour que le sol dans la zone puisse égaliser la pression, a déclaré M. Bengale. Cela signifie qu'il pourrait encore y avoir de l'activité sismique après que les opérations d'injections soient arrêtées ce qui ne ne va pas nécessairement infirmer la corrélation, at-il dit.

Les entreprises de forage ont été programmées pour cesser de travailler sur les deux sites, ce vendredi matin. En acceptant de le faire, les sociétés n'ont pas cependant pas admis la moindre culpabilité.

Il n'y avait pas eu de témoignage à la court d'audience.

Plusieurs opposants au forage de gaz naturel ont assisté à la réunion, y compris une femme qui s'est lourdement confronté un responsable d'exploitation de Chesapeake, quand il est sorti.

Les tremblements de terre - surtout centrée entre la Greenbrier et Guy - au nombre d'environ 800 depuis Septembre dernier.

Les plus forts d'entre eux ont été des séismes de magnitude 4,7 a estimé dimanche soir et on parcouru tout le long de l'Arkansas et dans les états voisins.

Lisez la Gazette Démocrate de l'Arkansas demain pour plus de détails.

Source : BlacklistedNews, Arkansas Online

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : La FEMA toujours au chevet de la ligne de Faille de New Madrid dans l'éventualité d'un séisme de niveau 7,7