(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Maintenant Qu'Hadopi est lancé, que la Loppsi 2 est sur les rails, et qu'il est question de radar flashant 20 ou 22 automobilistes à la fois, il est bon de faire un constat de la situation actuelle, ce auquel je ne me risquerais pas en 3 lignes ;), bonne lecture.

Alors que les parlementaires français tentent d’assouplir à nouveau le Permis à Point, tellement le nombre de personnes frappées par des retraits de point et roulant sans permis devient important, et tellement leurs administrés se plaignent en menaçant de ne pas voter pour eux aux prochaines élections, le programme de « sécurisation renforcée » bat son plein en France, comme dans d’autres pays contaminés par l’idéologie néo-mondialiste…


Vidéo : Le justicier masqué à vélo Capman se fait flasher en pleine ville à Belfort – Youtube

Le gouvernement français et les associations de victimes se montrent très préoccupés par cet amendement qui prévoit les assouplissements suivantsT :

Dans les cas où le conducteur a commis une infraction entraînant le retrait d’un seul point, la restitution de celui-ci aura lieu dans un délai de six mois (au lieu d’un an actuellement) à condition qu’aucune autre infraction n’ait été commise pendant ce délai. La totalité des douze points sera restituée dans un délai d’un an (au lieu de trois ans), également à condition qu’aucune infraction n’ait été commise pendant cette période.

En 2007, le permis à point avait déjà été notablement assoupli face à l’augmentation exponentielle des « multirécidivistes » (sic!) de la route, en réalité de simples citoyens lambdas, généralement gros rouleurs, ayant eu la malchance d’avoir été flashé ou contrôlés plusieurs fois en quelques mois.

L’un des pires effets pervers du permis à point et de la multiplication des contrôles routiers est l’apparition de plus d’1.000.000 (plus d’1 million) de conducteurs sans permis (et sans assurance !) qui arpentent les rues quotidiennement.

Ainsi que la multiplication des incidents entre policiers et citoyens, parfois mortels de part et d’autre tellement la situation devient tendue entre les agents en charge de la politique ultra-sécuritaire et les citoyen/en/s de plus en plus excédés par ces dérives…

Pour autant, malgré un bilan très mauvais l’année dernière en terme de sécurité routière (chiffres stabilisés malgré une baisse sensible du trafic routier), le gouvernement n’envisage pas de tourner le dos à la politique ultra-répressive et ultra-sécuritaire sur les voies publiques, bien au contraire :

Non seulement il déclare vouloir annuler cet assouplissement voté par les Sénateurs, mais le gouvernement Sarkozy prévoit aussi la multiplication des radars routiers y compris pour les vélos (à quand des radars pour les piétons ?)T, la suppression progressive des panneaux d’avertissement, la multiplication des radars de feux rouges (4 points en moins pour un feu orange trop mûr) et des radars de distance de sécurité (notamment dans les tunnels) entre autres projets bien aboutis.

Le gouvernement prévoit aussi, dans sa loi loppsi2T inspirée des dérives ultra-sécuritaires post-11 Septembre enregistrées aux USA, la généralisation de la surveillance automatisée des plaques d’immatriculation par des caméras spécialement équipées (plus 500 caméras de ce type pourraient être installés en 2011, et par la suite fixés sur des hélicoptères de la gendarmerie et à terme de drones militaires de surveillance intérieure), et la généralisation de « radars de tronçon » basés sur le même principe de lecture automatisée des plaques à l’entrée et à la sortie d’un tronçon donné.

Bref, si les plus riches pourront rouler avec l’espoir de conserver leurs points de permis plus facilement, les plus pauvres resteront eux exposés aux conséquences financières d’amendes souvent très lourdes et sans doute de plus en plus nombreuses, car les Sénateurs n’ont pas prévu d’alléger les amendes liées aux flashs !

Tandis que certaines associations de sécurité routière réclament la généralisation d’un système par GPS appelé LAVIAT, limitant automatiquement par GPS et action sur la pompe à essence la vitesse des véhicules afin de supprimer les radars, nul doute que le gouvernement préfèrera les radars permettant, s’ils sont bien conçus et bien automatisés, d’engranger des millions par millions…

Car nul doute que les automobilistes vaches-à-lait et pompes-à-fric ont de beau jour devant eux !

Dans le cadre de la répression crypto-fascisante et post-11-Septembre observée actuellement en France par de nombreux médias étrangers (après les lois du patriot Act aux USA), la loi Loppsi2 devrait très prochainement lancer une nouvelle pompe à fric pour les élites du Pouvoir, cette fois sur les routes virtuelles, c’est à dire sur les connexions internet, avec le lancement automatisé des amendes dites « graduées » dans le cadre de la loi pro-multinationales HadopiT.

Rappelons que cette loi a été jugée par certains aspects illégale au niveau européen, notamment concernant la coupure de l’accès internet, mais chacun et chacune a compris que le gouvernement Sarkozy, qui a fait passer en force le Traité Européen contre l’avis des Français, se fiche éperdument de savoir si ses actions respectent ou non le droit européen…

Le but étant dans un cas comme dans l’autre de faire avancer au plus vite l’agenda néo-mondialiste de contrôle des populations par une poignée d’élites dominantes, comme dans d’autres pays, Etats-Unis en tête, depuis 2001.

Nous suivrons bien évidemment de très près le fonctionnement de cette nouvelle loi ultra-répressive qui devrait faire parler d’elle très prochainement…

Mais comme toujours à chacun et chacune de se forger sa propre opinion…


Source :
911nwo.info

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Dérive ultra-sécuritaire : multiplication des contrôles radars et prochain lancement de la répression sur internet