1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Alors qui va payer ? Vous n'avez pas une petite idée ????? Allez, on vous donne un indice.....


Deutsche Bank : Les marchés redoutent une crise... par BFMBUSINESS

La principale banque allemande risque la banqueroute, mais le gouvernement dit ne pas préparer de plan de sauvetage.

Les plaies de la crise financière de 2008 ne sont pas fermées. À la mi-septembre, les autorités américaines ont infligé une amende record de 14 milliards de dollars (soit 12,5 milliards d’euros) contre la Deutsche Bank. Le poids lourd du secteur financier allemand est coupable d’avoir vendu des titres adossés à des prêts immobiliers et ainsi d’avoir participé au déclenchement de la crise de 2008. Depuis, rien ne va plus. Sur les marchés, on s’interroge si la Deutsche Bank est bien solvable. Les actions de la banque ont perdu 40% de leur valeur depuis le début de l’année. Ce n’est pas tout. Une faillite pourrait faire craindre une nouvelle contagion à tout le secteur bancaire, comme celle qui a succédée à la banqueroute de Goldman Sachs en 2008, si bien que les actions du secteur bancaire, en Europe comme ailleurs, ont été soumises à de fortes variations tout au long de la semaine dernière.
 
Du fait de l’orthodoxie allemande, la banque n’est pas protégée face aux difficultés. Mercredi, le gouvernement allemand a dit ne pas préparer de plan de sauvetage. « Bien sûr, la chancelière allemande ne peut pas donner d’aide publique à Deutsche Bank », écrivait l’éditorialiste du Frankfurter Allgemeine Zeitung dans son édition de samedi. « Elle ne peut pas se le permettre sur le plan de la politique étrangère parce que Berlin a adopté une ligne dure concernant le sauvetage des banques italiennes », poursuit-il. L’attitude d’Angela Merkel avait été très mal vécue dans la Péninsule, où de nombreux petits épargnants avaient perdu leur bas de laine.
 
Même sur le front intérieur, il est difficile au gouvernement allemand d’agir. « Un plan de sauvetage public jetterait les électeurs dans les bras de l’AFD », prévient le quotidien de  Munich, le Süddeutsche Zeitung.
 
Vendredi, selon des indiscrétions obtenues par l’AFP, on apprenait que la douloureuse pourrait être réduite à 5,4 milliards de dollars. Les dirigeants de la banque pourraient se rendre outre-Atlantique la semaine prochaine pour finaliser les négociations avec les autorités étatsuniennes. Toute la semaine, les marchés oscilleront au rythme des rumeurs.
 

Source : l'Humanité.fr

Informations complémentaires :

 
Deutsche Bank Berlin 03 10 2016
AFP

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Deutsche Bank n’aura pas le soutien de Berlin...