(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Bonjour, content de partager à nouveau quelques informations avec vous. Du reste, si vous avez parcouru un peu les nouvelles, vous avez vu que le gouvernement ne cède rien sur l’écotaxe, et que Fagor Brandt dépose définitivement le bilan,

Par ailleurs, en marge de l'actualité, une nouvelle polémique naît sur les raisons de la triste disparition de ces journalistes au Mali, mais rien de confirmé...

Aussi, je n’ai rien vu de sûr qui puisse faire la « une », et j’ai voulu être pratique en vous informant sur cette nouvelle escroquerie. Rassurez-vous, nous aurons le temps pour des choses beaucoup plus intéressantes avec le billet suivant.

Amicalement,

F.

Cash Tapping
Un distributeur automatique de billets. / Crédits : TF1/LCI

Deux personnes soupçonnées d'escroquerie à la carte bancaire "d'un nouveau genre" ont été interpellées la semaine dernière en région parisienne.X

La méthode consiste à bloquer les billets de banque juste avant qu'ils sortent du distributeur pour les voler. Cette escroquerie d'un nouveau genre appelée "cash- trapping" permet aux clients de récupérer leur carte bancaire mais pas leur argent.
 
Selon la police, deux personnes soupçonnées d'avoir utilisé cette méthode ont été interpellées en région parisienne la semaine dernière. Les policiers du service des investigations transversales (SIT) de la Direction de sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) ont imputé à ces suspects plus de 20 escroqueries dites du "cash-trapping".
 
Il s'agit d'une variante du "collet marseillais" qui consiste à installer un dispositif dans la fente du distributeur afin de bloquer la carte et identifier son code. Dans le "cash-trapping", un dispositif était installé sur la fente du distributeur afin de bloquer directement les billets.
 
Les clients ne se rendaient compte de rien
 
Les clients ne se doutaient de rien sur le coup, le "cash-trapping" étant effectué la nuit, sans possibilité d'aviser l'établissement bancaire sur le moment. Ce sont les banques, inquiètes du développement de ce nouveau type d'escroquerie, qui ont alerté la police.
 
Les suspects agissaient dans les beaux quartiers parisiens et en proche banlieue pour un préjudice global qui n'a pas été communiqué. Ils ont été arrêtés par la police mercredi dernier après avoir été filmés par des images de vidéosurveillance en train de poser des pièges sur les distributeurs. Afin de tester leur fiabilité, ils possédaient eux-mêmes une carte bancaire prépayée.

L'un des suspects a été écroué, l'autre remis en liberté sous contrôle judiciaire.

 

Source : Lci.tf1.fr

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Un système miniature pour pirater les DAB