1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Avant de replonger dans la réalité, un peu de légèreté ne fera pas de mal aux esprits, même les plus chevronnés... ; )))

Amicalement,

f.

Lavomatic 16 11 2015
Banquettes basses et poufs carrés aux couleurs de Brillo composent le décor de ce bar à deux pas de
République (Paris Xe). Crédits photo : LAVOMATIC

Dissimulé derrière l'enseigne d'une laverie automatique parisienne, le Lavomatic est fidèle au concept de speakeasy : pas d'enseigne, pas de réservation. Il faut connaître pour en être.

Le secret est bien gardé. Certes, un joli néon bleu indique que l'on est bien arrivé au Lavomatic. Mais ensuite, que se passe-t-il ? On entre dans un local baigné d'une lumière crue, dans lequel on voit tourner le tambour des machines. Jusque-là, rien de renversant. On cherche alors la porte d'accès au bar caché dont tout le monde parle. Précédé d'une bonne réputation, le lieu se veut atypique. Il l'est, en effet.

Trouver le sésame. Après avoir compris comment franchir l'obstacle, un escalier noir conduit le visiteur intrigué jusqu'au premier étage. On y découvre un café blanc, convivial et chaleureux, un brin sud-américain.

Brillo, un clin d'œil à Andy W. Sous un plafond raisonnable (pour une insonorisation optimale), un mobilier ultraléger habille ce café atypique. Banquettes basses, poufs carrés aux couleurs de Brillo, en hommage aux boîtes de lessive détournées par Andy Warhol dans les années 1960, mais aussi des appuie-fesses et des mange-debout composent ce décor qui n'a rien de typiquement clandestin. Au contraire, on a presque l'impression d'être accueilli chez de jeunes amis bobos, qui auraient déroulé un tapis à pois de couleurs de Verner Panton.

Citations d'auteurs et balançoires. Sur l'assise des tabourets de bois clair sont inscrites des citations d'auteurs célèbres. On se pose par exemple sur celle de Stendhal : «Le mauvais goût, c'est de confondre la mode, qui ne vit que de changements, avec le beau durable.» Les murs blancs des toilettes sont aussi un véritable défouloir pour les clients qui peuvent graffiter à volonté. Comme, dans un coin, des balançoires servent de sièges… «Les filles adorent ça !» dixit le patron.

Yoan, Marie et tacos. Souriant, lumineux et affable, Yoan - l'un des trois associés - est un trentenaire slasher, s'exprimant à toute vitesse. Ce jeune père de famille mène plusieurs activités bon train. Avec ses associés, des copains de lycée de Montreuil, il a créé un cabinet d'architecture d'intérieur après ses études d'art graphique. Avec Vgroupe, il réalise des aménagements de brasseries et d'appartements privés. Par ailleurs, il organise des événements festifs pour de grandes marques, avec une spécialisation dans l'art de faire de bons cocktails. D'où le Lavomatic, la corde qui manquait à son arc. La carte est très honnête (de 9 à 12 € le cocktail, 8 € l'assiette de jambon sec d'Auvergne). Reste à trouver la porte d'entrée !

Lavomatic. 30, rue René-Boulanger (Xe). Du mar. au sam. de 18h à 2h.

 

Source : LeFigaro.fr

Informations complémentaires :

 

 


 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Le Lavomatic, bar à cocktails planqué derrière une laverie