1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Ce début d’année est extrêmement chaotique pour les valeurs bancaires en Europe. Toutes les raisons sont bonnes pour vendre, selon Marc Fiorentino. D'abord, en Italie, les valeurs ont dégringolé de 20 à 40% en quelques semaines. Le krach italien a ensuite entraîné celui des banques françaises qui, de surcroît, risquent d'être exposées au secteur pétrolier. A ceux-là s'ajoutent les cas particuliers d'autres grandes banques européennes en difficulté, comme la Deutsche Bank et le Crédit Suisse. Les banques sont en pleine mutation et doivent absolument réinventer leur modèle économique. Dans cet environnement de taux nuls ou négatifs, remonter la pente risque d'être très difficile. - Good Morning Business, du vendredi 5 février 2016, sur BFM Business.

 

Source(s) : Youtube.com via la Revue de presse de notre contributeur anonyme

Informations complémentaires :

 
Krach Petrole Banque 12 02 2016 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Marc Fiorentino BFM Business 5 février 2016 : « Tout le secteur bancaire est sous pression »