1 1 1 1 1 Rating 5.00 (8 Votes)

Florian Philippot, né le à Croix (Nord), est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Se réclamant du gaullisme et du souverainisme, il soutient Jean-Pierre Chevènement à l'élection présidentielle de 2002, puis adhère en 2011 au Front national (FN). Il devient un influent conseiller de Marine Le Pen, qui le nomme directeur stratégique de sa campagne présidentielle de 2012, puis vice-président du FN chargé de la stratégie et de la communication. Il est également, très vite après son arrivée, la figure du parti la plus présente dans les médias.

Après avoir été battu aux élections législatives de 2012 et aux élections municipales de 2014 à Forbach, il est élu député européen lors des élections européennes de 2014 et conseiller régional du Grand Est à l'issue des élections régionales de 2015.

Aux élections législatives de 2017, il échoue une nouvelle fois à faire son entrée à l'Assemblée nationale alors que le FN obtient huit députés. En septembre de la même année, alors que sa ligne sociale-souverainiste et son influence au sein du FN suscitent une opposition croissante en interne, il quitte celui-ci et fonde son propre parti, Les Patriotes.

Il perd son siège au Parlement européen à la suite des élections européennes de 2019, la liste qu'il conduisait ayant obtenu seulement 0,6 % des suffrages.

Parcours politique

Premières opinions et actions militantes

Il se déclare horrifié par les privatisations intervenues sous le gouvernement Édouard Balladur. Selon lui, l'État a ainsi perd[u] quelque chose27. Concernant sa filiation politique, Florian Philippot déclare : De Gaulle, c'est pour moi la référence absolue2.. D'abord sympathisant du RPF de Charles Pasqua39 à qui il rendra hommage à sa mort en 201540, il dit être séduit par la liste conduit par celui-ci aux élections européennes de 19992. Il est par ailleurs le webmaster du Rassemblement pour l'indépendance et la souveraineté de la France (RIF) au début des années 200041.

Élève à HEC, Florian Philippot préside ensuite le comité Grandes écoles d'une douzaine de personnes autour de Jean-Pierre Chevènement, candidat à l'élection présidentielle de 2002, et dont le slogan est HEC avec le Che, surnom de Jean-Pierre Chevènement qui fait référence à Che Guevara42,43. Selon Laurent de Boissieu, il fait partie des responsables présents autour de la table des Comités étudiants Chevènement 2002 pendant la campagne pour l'élection présidentielle en 200239 mais, selon Gaël Brustier, il est absent des organigrammes de la campagne du Mouvement des citoyens, le parti fondé par Jean-Pierre Chevènement et auquel Florian Philippot n'a pas adhéré44. Gaël Brustier affirme que le récit de Florian Philippot concernant son soutien à Jean-Pierre Chevènement est inexact, et, pour lui, les faits d’armes avérés de Florian Philippot envers Jean-Pierre Chevènement se limitent à avoir signé un document soutenant [sa] candidature et à avoir paraph[é] en même temps le texte d’un « comité Grandes Ecoles », produit dérivé de la même campagne de Chevènement : s’il « soutient » Jean-Pierre Chevènement en 2002, c’est parce que la droite, alors dirigée par Jacques Chirac, s’est ralliée au processus enclenché en 1992 à Maastricht44. Florian Philippot affirme plus tard avoir trouvé pas très démocratique, ni républicaine l'ambiance au sein des manifestations contre la présence au second tour de Jean-Marie Le Pen, président du Front national2. Au second tour, tout comme lors de l'élection présidentielle de 2007, il déclare avoir mis dans l'urne un bulletin blanc, marqué non à l'euro45. Après l'élection présidentielle, il projette de créer un mouvement gaulliste avec deux autres jeunes issus de la campagne de Jean-Pierre Chevènement39.

Lors du référendum de 2005, il fait campagne contre le traité établissant une constitution pour l'Europe27. En avril 2005, au Zénith de Paris, il participe, en tant que militant, à un meeting de Jean-Luc Mélenchon, membre du Parti socialiste opposé à ce traité27. Après lui avoir dit qu'il le soutenait, il indique avoir acté leur désaccord sur leur rapport à la nation27.

La suite sur Wikipedia.org

 

Source(s) : Youtube.com via Contributeur anonyme

 

Information complémentaire :

Philippot Europe 21 02 2019

Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Philippot : « L’Euro est une arme de destruction massive devant laquelle on se couche » (Sputnik)