5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)


On a du bol, tout comme hier, on a un gagnant… Aussi, pendant que je regarde l’info, je me permets de vous repasser ce moment historique. Il est vrai que lorsque l'on connaît l'histoire de France, celle des États-Unis et les « bases » de l’Europe, et que l’on met en phase la formation de « Young leader » de François Hollande, et son appartenance (comme d'autres...) à la célèbre FAF « French American Foundation », tout en gardant à l'esprit les petits arrangement entre amis aux dîners du Siècle, ou en amont aux Bilderberg, voire en reconnaissant carrément l'influence maçonnique étouffante qui unit les USA et la France, eh bien franchement, la politique actuelle  de notre pays (national, pro européene, et international) ne comporte pas l'ombre d'une surprise….,  Du reste, vu comment les ficelles sont GROSSES...

 

Je ne comprends pas que les gens ne réagissent pas... Ou alors c'est peut-être qu'on ne leur en laisse pas le choix... : (

 

Amicalement,

 

L'Amourfou

 


Laurent Fabius, en 2006 : « Nous n’avons pas... par folamour_dailymotion

Lors d’une réunion socialiste à Lens en mai 2006, Laurent Fabius évoque Nicolas Sarkozy en ces termes : « Sarkozy n’est pas un Européen convaincu qui défend les intérêts de la France, il est avant tout un pro-américaniste (sic), un zélateur de Bush… Nous n’avons pas besoin, à la tête de l’État, de quelqu’un qui se fixe comme programme d’être le futur caniche du Président des États-Unis. » Sans le savoir, l’ancien Premier ministre du sang contaminé décrit François Hollande en 2013…

 

Source : Ndf.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Le Council on Foreing Relations
Crashdebug.fr : Les Bilderberg
 
Etc, Etc,...
 
Rue Du Ps
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Moment détente : Laurent Fabius, en 2006 : « Nous n’avons pas besoin, à la tête de l’État, de quelqu’un qui se fixe comme programme d’être le futur caniche du Président des États-Unis... »