5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (10 Votes)

Vous savez à quel point le statut de la Deutsche Bank est critique, certes ce n'est pas là la seule banque à être en difficulté, mais j'étais curieux de savoir ce qu'Arte avait à en dire (je ne l'ai pas encore vu, c'est programmé pour ce soir), mais je suis sûr que c'est encore un excellent documentaire.

Selon un rapport du FMI, elle serait la banque la plus dangereuse du monde. La gestion de la Deutsche Bank a accusé en 2015 une perte de 6,8 milliards d'euros. Immersion en eaux troubles dans les arcanes du géant bancaire privé allemand, qui multiplie les signaux d'alarme. Avec quels risques ?

À l’été 2016, un scandale éclate à la Deutsche Bank. Dans un rapport, le Fonds monétaire international dénonce la banque allemande comme celle "qui contribue le plus aux risques systémiques pesant sur le système bancaire mondial". En d’autres termes, elle est la banque la plus dangereuse du monde. La gestion de la plus grosse banque d'Allemagne – à ne pas confondre avec la banque centrale, la Deutsche Bundesbank –, qui l'année précédente a accusé une perte de 6,8 milliards d'euros, s'en trouve plus profondément ébranlée. Nouveau coup dur, début 2017, pour ce géant de l'industrie bancaire mondiale, qui emploie plus de cent mille personnes dans une soixantaine de pays, avec un bilan de 1600 milliards d’euros : les autorités américaines lui imposent une amende de 7 milliards d'euros pour avoir contribué à la crise financière de 2008 en accordant des subprimes, ces fameux crédits toxiques qui ont fait vaciller le système.

Trop grosse pour tomber ?

Une enquête dans les coulisses de la banque à la rencontre d'interlocuteurs de premier plan, dont le Britannique John Cryan, nommé PDG de la Deutsche Bank à l'été 2015, pour tenter de la sauver. Aurions-nous assisté jusqu'ici aux signes avant-coureurs d'un séisme en passe de s'aggraver ? La réorganisation entamée marque-t-elle un réel changement de cap, après des années de pratiques douteuses et de spéculation effrénée ? Et surtout, que peut-on craindre en cas de faillite ? Souvent comparée à feu Lehman Brothers, la banque américaine disparue dans la tourmente de 2008, la Deutsche Bank est-elle, comme l'affirment certains, "trop grosse pour tomber" (too big to fail), car capable d'entraîner dans sa chute l'ensemble d'un système financier toujours fragile ? Une immersion en eaux troubles, qui offre une vue imprenable sur les mécanismes les plus opaques de notre économie mondialisée.

Source  : Arte.tv

Informations complémentaires :

Deutsche Bank 19 07 2017

Vous êtes ici : Accueil Arrow Dossiers Arrow Qui a peur de la Deutsche Bank ? (Arte)