5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (12 Votes)

Après avoir vu ce documentaire, je comprends pourquoi Veolia n'a pas hésité à me couper plusieurs fois mon eau (ou a en réduire le débit), lorsque je ne pouvais pas payer mes factures, et ceci en toute illégalité....

C'est parce qu'ils ne sont pas à ça près ! Car ce sont tous des BANDITS DE GRAND CHEMINS qui mériteraient la PRISON ! Par exemple, les Nîmois payeraient leur eau de 30 à 40 % trop cher. Un autre exemple est celui des marchés des stations d'épuration en région parisienne qui seraient surévalués de plus de 100 millions d'€uros (30%), (et dont le prix de la gestion de l'eau en région parisienne aurait augmenté de 60% en 10 ans !...). Alors, à votre avis, pourquoi une telle surévaluation ? Où va tout cet argent ? On sait qu'il part de notre poche, mais in fine où arrive-t-il ???

C'est ce que je vous propose de découvrir dans ce documentaire exceptionnel, et d'intérêt public. Vous comprendrez aussi mieux au passage pourquoi le gouvernement d'Emmanuel Macron (LREM) tente de faire taire les magazines d'investigations français comme Cash Investigation....

Update 16.03.2018 :

Ouvrir le robinet ? Un réflexe machinal pour boire et se laver au quotidien. Mais ce geste a un coût. L’eau consommée en France, c’est un marché qui pèse 9 milliards d’euros par an, dominé par deux géants. Ce nouveau numéro du magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) plonge dans le monde opaque du business de l’eau.

La ville de Nîmes, dans le Gard, détient le record des fuites d’eau. Près de 30% de l’eau payée par ses habitants se perd avant d’arriver chez eux. Ses canalisations sont aux mains du groupe Saur. La même société depuis près de cinquante ans ! "Cash" révèle que le numéro 3 français de l’eau semble se préoccuper davantage de ses comptes que des tuyaux, au risque d’un énorme gaspillage. Et ailleurs en France, cette société n’hésiterait pas à refuser l’eau à des usagers en difficulté.

Des témoignages inédits et des documents exclusifs

La journaliste Marie Maurice a également enquêté sur un dossier explosif où se mêlent lettres d’un mystérieux corbeau, information judiciaire pour corruption et plaintes d’entrepreneurs : celui des eaux usées en Ile-de-France. Un budget annuel 1,2 milliard d'euros pour 9 millions d'usagers. En toile de fond, la plus grande usine d’épuration d’Europe.

Grâce à des témoignages inédits et des documents exclusifs, "Cash Investigation" révèle comment l’un des mastodontes français de l'eau aurait tenté d’écarter un concurrent étranger. Une immersion dans les eaux troubles des plus gros contrats de l'eau français… Elise Lucet poursuit le débat sur le plateau avec ses invités, en recevant notamment des responsables politiques et des spécialistes.

 Une enquête de Marie Maurice diffusée le 13 mars 2018 sur France 2.

 

Source : France 2

Informations complémentaires :

Cash Investigation Eau 14 03 2018

Vous êtes ici : Accueil Arrow Dossiers Arrow Cash Investigation : « L'eau : scandale dans nos tuyaux » (intégrale)