5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

New Eiscat

EISCAT (European Incoherent Scatter Scientific Association)

L'association scientifique EISCAT est une organisation internationale de recherches, qui exploite trois installations de radar à diffusion incohérente à 931 MHz, 224 MHz et 500 MHz, dans le nord de la Scandinavie.

Il est financé et exploité par les conseils de recherche de la Norvège, Suède, Finlande, Japon, France, le Royaume-Uni et l'Allemagne (collectivement, les EISCAT Associates).

EISCAT (European Incoherent Scattter Scientific Association) étudie l'interaction entre le Soleil et la Terre par l'intermédiaire des perturbations dans la magnétosphère et les régions ionisées de l'atmosphère (ces interactions pouvant également donner lieu à de spectaculaires aurores boréales).

Les radars sont utilisés pour des programmes communs de recherches, et servent aussi à mener des programmes spéciaux.
Pour les programmes spéciaux, le temps d'utilisation des installations est comptabilisé et réparti entre les associés selon des règles qui sont publiés de temps en temps.


Un émetteur EISCAT est situé à proximité de la ville de Tromsø, en Norvège.

316264692

Deux stations supplémentaires de réception sont situées :
- à Sodankylä, Finlande

76089426 P

Le 22 août 1996, l'un des Très Grands Equipements cofinancé par le CNRS, le radar à diffusion incohérente " Eiscat Svalbard Radar" (ESR), sera inauguré sur l'île Svalbard, à 80¡ de latitude Nord. ESR est consacré à l'étude de la haute atmosphère et de l'ionosphère, et au couplage entre le Soleil et la Terre (interaction vent solaire/ magnétosphère terrestre). Les premiers tests d'observation de l'Eiscat Svalbard Radar ont eu lieu le 16 et le 17 mars 1996 et ont été concluants. Ce radar a été construit grâce à une collaboration entre l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, la Finlande, la Norvège et la Suède dans le cadre de l'association scientifique EISCAT (European Incoherent Scatter Scientific Association). Outre le radar de Svalbard, EISCAT est composé de deux antennes radar réceptrices situées à Kiruna en Suède et à SodankylŠ en Finlande et de deux antennes émettrices, réceptrices situées à Troms¿ en Norvège. En novembre 1995, le Japon avec le National Institute of Polar Research of Japan est devenu le septième membre de la Société EISCAT, ouvrant la perspective d'une seconde antenne sur l'île de Svalbard. " http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/n26a2.html


EISCAT exploite également une installation de réchauffeur ionosphérique à Ramfjordmoen (y compris un Dynasonde) pour appuyer diverses actif des expériences de physique du plasma dans les hautes latitudes ionosphère.
http://www.eiscat.se:8080/heating/

316267882

316267881

Source : Spread-the-truth777

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : SURA, le HAARP russe...
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Dossiers Arrow EISCAT, le HAARP secret européen