5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (15 Votes)

Certes, les dérives de nos sociétés doivent être dénoncées, mais comme on l’avait déjà fait précédemment, il faut être aussi constructif, et tenter de donner humblement un « cap » sur les points chauds que l'on a décelés.

Ma femme qualifie mes idées d’utopistes, elle a certainement raison ; ), mais c’est en nous dépassant nous-mêmes que nous sortirons de l’ornière.

Rien ne vient jamais seul sauf les ennuis.

Aussi, voici quelques pistes de réflexions personnelles actualisées, en plus de mes précédent billets (informations complémentaires), sur une possible démarche citoyenne pour sortir de ce piège politico-médiatico-économique…

Vous êtes libres de donner vos idées, ajouts ou avis, ce que je veux avant tout c'est être positif et tenter de se projeter dans l'avenir en y réfléchissant ensemble.

Bonne soirée,

F.

Avenir France 13 04 2013

Taxer fortement les produits importés

Sensibiliser l’emploi local (préférentiel impôts)

Fichier central détenteurs de comptes offshores, pour chaque banque obligation de déclarer à l’État de résidence du détenteur ou impossibilité de faire des opérations bancaires avec l’État en question sur le compte en question + déclaration de l’intéressé ou déchéance de nationalité.

Rétablir le délit de parjure à l’Assemblée et pour le chef de l’État.

Rétablissement de la peine de haute trahison pour les députés, sénateurs et président.

Bien sûr, sortie de l’€uro et annulation de la dette comme en Islande ou dénonciation de cette dernière comme dette odieuse (de facto, restauration du statut de la Banque de France qui peut prêter à l’État sans intérêt).

Annulation de la règle des 3% de déficit stupide et recalculer le tout.

Annulation de la politique d’austérité.

Restauration des sommes dues à la sécurité sociale.

Augmentation du prix horaire des salaires (surtout pour prendre en compte les dépenses énergétiques et alimentaires).

Égalité homme / femme dans le traitement des salaires.

Pourquoi pas un revenu de base qui permette aux gens d'être autonome financièrement et d'avoir la liberté en plus d'avoir un travail pour augmenter leur revenus. (ce qui de toutes façon serat incontournable face à l'automatisation généralisé et la disparitions des emplois)

Généralisation de la couverture mutuelle minimum de la sécurité sociale pour tous les Français(es).

Indexation du prix du gaz sur le gaz naturel et non pas le pétrole !

Participation active des employés avec des stocks options sur leurs entreprises données annuellement.

Financement de nos retraites de façon honnête et surtout intégrale à partir de 55 ans (aide grâce à la politique monétaire si nécessaire).

Séparation des banques de dépôts et de spéculation.

Augmentation des fonds propres des banques à hauteur 70% et réduction des effets de levier.

PAS de plans de sauvetage des banques par les populations, si une banque fait faillite les actionnaires et déposants assument leurs pertes.

Taxation mondiale des fluxs financiers servant à la spéculation et au casino bancaire partout dans le monde – (directement intégré dans les algorithmes des ordinateurs servant aux high frenquency trading).

Interdiction mondiale de spéculer sur l’eau, la vie, les matières alimentaires et énergétiques.

Si possible interdiction mondiale des intérêts et de la capitalisation sur la misère d'autrui.

Transparence Bancaire mondiale pour éviter la fraude fiscale

Interdiction des OGM et repenser le modèle de l'agriculture intensive (se concentrer sur la qualité et non pas la quantité, et avoir une conduite éthique au niveau de la flore et de la faune, même et surtout pour l'alimentation.

Avoir de concert un engament fort en ce qui concerne la non exploitatation des gaz et huiles de schistes et autres pétroles bitumeux (pour sauvegarder nos nappes phréatiques).

Interdiction des lobbies en politique.

Interdiction de surveiller les échanges de données informatiques des citoyens.

Rétablir le droit d'échanger des fichiers (licence global si nécessaire), et rétablir le sens de l'intérêt général de l'internet.

Créer de véritables autoroutes de l'information locales (fibre optique).

Réduction normale des indemnités des sénateurs, parlementaires et ministres pour qu’ils soient plus en phase avec la population.

Définition d'une liste éthique d'emplois que les membres de la vie politique ne peuvent pas exercer par risques de conflit d'intérêt évident.

Déclaration de la franc-maçonnerie comme une secte mondiale complotant contre les intérêts des populations.

Ré-estimation globale et honnête du nombre nécessaire de fonctionnaires pour une bonne application des règles et besoin du pays avec notamment :

Restauration des moyens dans l’éducation, l’armée et la recherche, la justice et rétablissement des commissions de contrôle de l’État qui ont été supprimés.

Recherche et implémentation des solutions de centrale à base de Thorium pour notre approvisionement énergétique.

Développer de réelles voies de recherches pour les énergies libres et la fusion froide

Implémenter des panneaux solaires et une isolation correcte sur TOUS les logements avec obligation pour les propriétaires de faire les travaux sans augmenter les charges ou le loyer indument (transparent pour le locataire sauf économie d'énergie).

Construction et réhabilitation des prisons existantes et réelle formation des détenus tout au long de leur peine, pour les préparer à commencer ou reprendre une vie active.

Formation des chômeurs et réhabilitation des filières d'enseignement professionnelle.

Rétablissement des polices de proximité.

Obligation d’avoir des membres issus du peuple dans tous les conseils et centres de décision névralgique de l’État (personnes prises au hasard comme les jurés et renouvelables qui seront impactés par les prises de décision).

Politiques globales qui n'hypothèquent pas l'avenir, responsabilisation des élus dans le temps par rapport à leurs engagements avec de possibles poursuites judiciaires et civiles.

Si possible, réhabilitation de l'éthique et de l’esprit du CNR avec un groupement politique global, droite, gauche et centre, dans l’intérêt général du pays comme avec l’....

Et pour ceux qui voudrait plus de détails au niveau économique, la base ne peut être que les écrits de Maurice Allais... (que je vous engage fortement à lire)

(Je tiens aussi à préciser, qu'il ne faut pas faire les mêmes erreur que de part le passé en ce qui concernce la Banque de France....)

--------------------

Il n’y a pas de raison que ça ne marche pas, si nous n’avons pas le poids mécanique des intérêts de la dette, c’est déjà 56 milliards d’économisés par an (soit presque la totalité des prélèvements des impôts direct).

Avant (1973) nous arrivions à emprunter à 0% à la Banque de France et à honorer nos remboursements, la France et les Français étaient de fait les actionnaires de leur dette et la gérait honnêtement, ils n'était pas tributaires des banquiers internationaux.

Nous étions AUTONOMES et pouvions influer sur le cours de notre monnaie et de notre politique.

Il faut impérativement se sortir du piège de l’€uro ou nous y laisserons jusqu'à notre dernière chemise…

Tout est prévu pour cela… Capitalisation des profits et socialisation des pertes...

Et le piège se referme...

Encore une fois l’exemple de l’Islande est riche d’enseignements… ; )

Et puis il y a aussi le modèle de démocratie directe, mais je pense qu'une période de transition serat nécessaire.

Informations complémentaires (pour ceux qui ont le courage : ))

En prorité :
 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Dossiers Arrow « L’avenir est ce que l’on en fait… »