1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

Vous savez, cela fait longtemps que je milite pour le droit à une alimentation saine. Nous voyons tous les jours les dégâts de l’agriculture intensive, sur nos sols, dans notre eau, et l’impact sanitaire colossal que ces derniers ont sur les populations. Or, de part, mes lectures, j’ai pris des positions courageuses sur ce domaine, certains pensent sûrement que ce sont des idées irréalisables voire utopistes. J’ai donc tenu à vous passer ce documentaire d’Arte, pour que vous voyez par vous-même que l’agriculture biologique peut nourrir le monde. La culture actuelle, dite « moderne », avec force engrais et pesticides est en fait un mode de culture archaïque. Comme vous allez le voir, la culture agroéchologique peut produire presque à 100% la même quantité de culture que l’agriculture conventionnelle, mais sans tous les inconvénients.  Et le pire dans tout ça, c’est que les Américains le savent depuis 30 ans ! Mais pourtant cela ne les empêche pas de tuer l’intégralité de la planète avec leurs produits... Alors à votre avis, quelle est la logique qui prévaut encore dans ce cas-là ? Celle de l’intérêt général ou celui de quelques comptes en banque ?… De plus, qui dit cancer, dit traitement,et le plus souvent, à la charge des États…

Soyez éveillé, et militez, il est encore temps d’agir, et en plus cela pourrait créer 600.000 emplois locaux, mais je pense qu’il faut le faire très, très, rapidement, car, hélas, nos autorités font semblant d’avoir compris le message, mais dans les faits rien ne change

Fraternellement,

F.

Comment nourrir les 9 milliards d'habitants annoncés en 2050 ? Après "Le monde selon Monsanto" et "Notre poison quotidien", Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l'agroécologie aux quatre coins du globe. Un documentaire plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.

Comment nourrir les 9 milliards d'habitants annoncés sur la planète en 2050 ? Une émission de télévision a convaincu Marie-Monique Robin de poursuivre ses investigations sur l'urgence de produire autrement. Président de l'Association nationale de l'industrie agroalimentaire, Jean-René Buisson y affirmait qu'aucune alternative aux pesticides n'était possible et qu'une agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40 % pour une hausse des prix de 50 %. Rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation des Nations unies, Olivier De Schutter, lui, prétend exactement le contraire. Qui croire ? Enquêtant aux quatre coins du globe, la journaliste a rencontré des paysans qui ont renoncé à ces insecticides et pesticides dont les coûts indirects colossaux – pollution, énergie et santé publique – ne sont jamais pris en compte.

 

Source : Arte.tv

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Le Monde selon Monsanto
 
Les Moissons Du Futur 03 07 2014

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Dossiers Arrow Les moissons du futur (Important)