1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Un documentaire qui en dit long sur ce qui nous attend… Pourtant, les exemples des effets nocifs de ces politiques libérales ne manquent pas, et contrastent tellement avec celui de l’Islande qui a su reconquérir sa liberté face à la dictature des marchés.

Update 15.04.2016 : En complément pour mieux comprendre :

Suite au coup d’État de Pinochet en 1973, le Chili est devenu un véritable laboratoire du libéralisme. Les "Chicago boys" formés par Milton Friedman ont bouleversé l’économie du pays, bradant tous ses biens et services selon les préceptes néolibéraux : tout au marché, rien à l’État. Quarante ans après, le pays n’est plus une dictature. Mais l’eau, les mines, l’énergie, la santé et l’éducation sont toujours aux mains de quelques riches familles. Celles-ci  imposent une autre forme de dictature en pillant les ressources au mépris de la population, de l’environnement et de toute morale. Cette enquête à charge et sans concession retrace l’histoire de la mainmise du secteur privé sur le Chili, à travers d’innombrables exemples de situations aberrantes contre lesquelles la population semble n’avoir aucun recours : étudiants ruinés par une université crapuleuse, paysans contraints de céder leurs droits sur l’eau, terres rendues stériles par la pollution au plomb… Malgré tout, les manifestants de plus en plus nombreux n’entendent pas baisser les bras.

 

Réalisation: Diana Seiler

 

Source(s) : Arte.tv via Maître Confucius ; )

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Dossiers Arrow Le Chili ou la dictature de la privatisation (Arte)