(Temps de lecture: 5 - 10 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

L'argent étant le plus souvent dématérialisé, il est logique que les machines prennent le dessus dans le monde de la banque (même si c'est désolant), mais je rappelle utilement que l'intelligence artificielle c'est du pipeau, pas d'intelligence au sens propre du terme, mais des algorithmes de plus en plus affinés certes mais des algorithmes ; ))) Pour le reste on en a déjà parlé et concernant le monde de la banque et du trading en particulier je me permets de vous pointer le documentaire : Les nouveaux loups de Wall Street (Canal+)

Les changements qui attendent nos sociétés demandes à ce qu'on les anticipes, sinon nous serons mis en concurrence avec les machines et nous devrons certainement adapter nos corps avec des implants, et ce serons les multinationales qui prendront encore plus le dessus.

Anticipons collectivement ou subissons !

Pour ceux que ça intéresse, voyez ce que j'en disais (ainsi qu'une piste de solution) en intro dans cet article.

Bonne soirée ;

Amitiés,

Folamour,

Un nouveau rapport de Wells Fargo & Co. prévient que près de 200 000 emplois bancaires américains risquent d'être évincés par des robots.

Comme nous l'avons expliqué dans le passé, l'accélération des progrès technologiques dans les domaines de l'automatisation, de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine a le potentiel de remodeler le monde dans les années 2020 à 2030. La collision de ces forces pourrait déclencher des perturbations économiques beaucoup plus importantes que ce qui s'est produit au début du XXe siècle.

Dans l'ensemble du secteur financier, une nouvelle vague d'investissements, de l'ordre de 150 milliards de dollars par année, est consacrée à la technologie, ce qui "entraînera une baisse des coûts, la rémunération des employés représentant la moitié des dépenses bancaires", a déclaré Mike Mayo, analyste principal chez Wells Fargo Securities LLC.

L'étude de Wells Fargo, dont Bloomberg a fait état pour la première fois, indique que de 20 % à 33 % des emplois bancaires seront supprimés d'ici 2030. Les plus touchés seront les employés des services administratifs, des succursales bancaires, des centres d'appels et des bureaux d'entreprise. Selon l'étude, les emplois liés à la vente, au conseil et à la consultation en technologie seront moins touchés.

    "Il s'agira d'un changement radical dans les centres de contact, tant internes qu'externes", a déclaré Michael Tang, un associé de Deloitte qui dirige la pratique d'innovation des services financiers mondiaux de la société de conseil, dans le rapport Wells Fargo. "On en voit déjà les signes avec les chatbots, et certains ne savent même pas qu'ils discutent avec un moteur d'I.A. parce qu'ils ne font que répondre aux questions."

Wells Fargo se joint à une poignée d'autres grandes banques qui ont déjà élaboré des plans détaillés visant à réduire la majorité de leurs effectifs d'ici 2030 dans le contexte de l'adoption rapide de l'automatisation et de l'intelligence artificielle.

Selon les données de Coalition Development Ltd. R. Martin Chavez, architecte de la volonté de Goldman Sachs d'automatiser ses effectifs, a déclaré le mois dernier que les effectifs du front office de la banque d'investissement et de trading avaient diminué pour la cinquième année consécutive en 2018.

Dans un article précédent, nous avons décrit comment des dizaines de millions d'emplois dans le monde, et dans diverses industries, seraient perdus à cause des robots d'ici 2030.

Les années 2020 seront connues comme la grande période de transformation où les entreprises américaines abandonnent leur main-d'œuvre pour l'automatisation. Les pertes d'emplois à venir, dues à l'automatisation, seront à l'image de la révolution de l'automatisation de l'agriculture (la transition des travailleurs agricoles vers le secteur industriel) de 1900 à 1940.

Les robots ont triplé depuis l'effondrement des Dot-Com. L'essor des tendances en matière d'automatisation suggère que les robots se multiplieront encore plus rapidement au cours des années 2020. La collision de l'automatisation dans l'économie entraînera une plus grande volatilité, des fluctuations économiques et des troubles sociaux.

Source : Zerohedge

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : NextAge 06...

Capitalisme A Tout Nique 04 10 2019