EN IMAGES. Inde : funérailles sous haute tension pour l'étudiante violée

(Temps de lecture: 1 - 2 minutes)
5 of 5 (6 Votes)

Qui sont ces hommes pour se comporter comme des chiens en meute ? Au delà de ce meurtre immonde, il est important de se rappeler la place faite aux femmes dans nos sociétés européennes « modernes », ainsi que la différence de traitement en SALAIRE qui les touche, dans le silence hypocrite le plus total de la population… Dans tous les cas ce sont les Enfants de ces couples qui en pâtissent... Et dire que nous arrivons en 2013… Paix à l’âme de cette jeune femme…

Inde_30_12_2012.jpg
Manifestation à New Delhi, le 29 décembre 2012, à la mémoire de l'étudiante indienne violée et battue à mort.
© SAJJAD HUSSAIN / AFP

La cérémonie de crémation de l'étudiante victime d'un viol collectif mi-décembre en Inde, emblématique des violences faites aux femmes en toute impunité dans ce pays, s'est tenue dimanche à New Delhi, où les autorités craignaient de nouvelles manifestations. La dépouille meurtrie de l'étudiante en kinésithérapie de 23 ans a été brûlée sur un bûcher funéraire, conformément à la tradition hindoue, en présence de sa famille et de responsables politiques, dans le district de Dwarka, dans le sud-ouest de la capitale indienne. La courte cérémonie s'est déroulée sous haute protection policière quelques heures après l'arrivée du corps, placé dans un cercueil doré, à l'aéroport de Delhi, où les parents de la jeune femme ont été accueillis par le Premier ministre, Manmohan Singh, et la présidente du parti du Congrès au pouvoir, Sonia Gandhi.

 

Source : Le Point.fr avec AFP