1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Bonsoir, bon on est rentré, ça a été coton mais efficace. Alors je vous passe cet article parce qu'en ce moment on est passé au grill par Newsguardtechnologies.com, vous savez, ceux qui classent les sites et vous mettent dans la case 'conspirationniste'. Alors, ils viennent de m'apporter cette information de Reuters (qui du reste appartient à la famille Rothschild) comme quoi le vaccin de Bill Gates et de la Darpa ne modifierait pas l'ADN humain. (Alors c'est très intéressant parce que d'après les propos de Bill Gates sur ce vaccin potentiel sur son blog personnel, Jon Rappoport, conclu lui aussi exactement le contraire). Alors, comme on est totalement transparent, je vous ai traduis l'article de Reuters, et je vous le passe (ils ne m'ont rien demandé).

Mais je suis désolé, en ce qui me concerne, c'est Activist Post qui m'a informé des magouilles de Bill Gates et de la Darpa, pas Reuters, alors ils peuvent démentir, etc. Je m'en fiche, cela n'enlève en rien les recherches de la Darpa sur (entre autres) les vaccins à ADN et à ARN et leur implication dans le vaccin Profusa soutenu notamment aussi par Google. Tout ça (comme pour la Chloroquine), ce sont des batailles d'experts.

Nous on mettra juste l'information en complément dans les autres articles et chacun se fera sa propre opinion et l'histoire jugera...

Et quand on m'aura prouvé par A + B que ce vaccin est un vaccin 'conventionnel' on en reparlera.

Mais force est de constater que pour l'instant on ne sait rien.

Et encore s’ils ont réagi dans cet article c'est parce qu'on leur a mis la pression.

Alors il faut les pousser à plus de transparence.

Tant que nous n'avons pas d'informations indépendantes et irréfutables, gardez nos informations à l'esprit, car des vaccins à base d'ADN et d'ARN (ce que n'infirme pas Reuters) sont bel et bien à l'étude, et ce sont ceux vers lesquels portent les espoirs de Bill Gates, car ils peuvent être produits rapidement et n'ont pas besoin de beaucoup de matériel biologique.

Alors est-il juste de les qualifier de « thérapie génique » ?

On ne le saura que quand suffisamment d'experts indépendants se seront exprimés...

Update 01.08.2020 : Une généticienne confirme la modification de l'ADN par l'ARN Messager du Vaccin Moderna de Bill Gates : Covid-19 : La généticienne Alexandra Henrion-Caude vous dit tout - Le Zoom - (TVL)

Bonne soirée, ; )

Amitiés,

f.

Reuters Fact Check
Reuters Fact Check. REUTERS/Axel Schmidt

Des affirmations largement partagées sur les médias sociaux renvoient à une vidéo alléguant qu'un futur vaccin contre COVID-19 "modifierait génétiquement" les humains. Cette affirmation est scientifiquement fausse.

Des exemples de ces affirmations peuvent être vus ici et ici et ici .

La plupart des affirmations font référence à une version d'une vidéo YouTube, désormais supprimée et largement diffusée, du Dr Andrew Kaufman, un "consultant en soins naturels" ( ici ), dans une interview de Spiro Skouras, un "chercheur indépendant" d'une chaîne populaire de YouTube.

Dans la vidéo, Kaufman parle de la façon dont un futur vaccin COVID-19 fournirait un récipient pour "injecter des gènes" aux humains, d'abord par une procédure connue sous le nom d'"électroporation", dans laquelle un courant électrique "crée des petits trous dans nos cellules qui permettent à l'ADN d'aller dans nos propres cellules" et ensuite par l'insertion de "protéines étrangères qui sont censées générer l'immunité". Kaufman conclut que le vaccin, tout comme les résultats de la biotechnologie en agriculture, fera des humains des "organismes génétiquement modifiés".

La vidéo, d'une durée de près d'une heure, contient de multiples affirmations qui dépassent le cadre de cette vérification des faits. Cependant, la principale affirmation de ces posts sur les médias sociaux selon laquelle un vaccin COVID-19 modifiera génétiquement les humains (décrite dans le titre de la vidéo et par Kaufman) est fausse. Alors que la plupart des titres ne mentionnent pas les vaccins à base d'ADN, le Dr Kaufman en parle dans la vidéo.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un vaccin à ADN "implique l'introduction directe dans des tissus appropriés d'un plasmide contenant la séquence d'ADN codant pour le ou les antigènes contre lesquels une réponse immunitaire est recherchée, et repose sur la production in situ de l'antigène cible". ( ici )

Cela signifie que, contrairement aux vaccins "classiques" plus répandus (ici) qui utilisent un agent pathogène entier ou un fragment, un vaccin à ADN implique l'injection d'une petite partie du code génétique du virus (ADN ou ARN) pour stimuler la réponse immunitaire chez un patient sans infection (ici).

Cette procédure ne crée pas un organisme génétiquement modifié, que l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) définit comme "un organisme dans lequel un ou plusieurs gènes (appelés transgènes) ont été introduits dans son matériel génétique à partir d'un autre organisme en utilisant la technologie de l'ADN recombinant". ( ici )

Mark Lynas, chercheur invité au sein du groupe Alliance for Science de l'université Cornell, a démystifié l'idée qu'un vaccin à ADN puisse modifier génétiquement un organisme. Lynas a déclaré à Reuters qu'aucun vaccin ne peut modifier génétiquement l'ADN humain.

"Ce n'est qu'un mythe, souvent répandu intentionnellement par les militants anti-vaccination pour générer délibérément confusion et méfiance", a-t-il déclaré. "La modification génétique impliquerait l'insertion délibérée d'ADN étranger dans le noyau d'une cellule humaine, et les vaccins ne le font tout simplement pas. Les vaccins fonctionnent en entraînant le système immunitaire à reconnaître un agent pathogène lorsqu'il tente d'infecter l'organisme - cela se fait principalement par l'injection d'antigènes viraux ou de virus vivants affaiblis qui stimulent une réponse immunitaire par la production d'anticorps."

Lynas a ajouté : "L'ADN [dans les vaccins à ADN] ne s'intègre pas dans le noyau de la cellule, il ne s'agit donc pas d'une modification génétique - si les cellules se divisent, elles n'incluront que votre ADN naturel. Mais cette approche est incroyablement prometteuse pour le COVID, car elle peut être mise à l'échelle très rapidement, et elle est très polyvalente - il est facile de produire synthétiquement des séquences d'ADN qui correspondent aux morceaux requis du code génétique viral."

Le Dr Paul McCray, professeur de pédiatrie, de microbiologie et de médecine interne à l'université de l'Iowa, a ensuite expliqué à Reuters, par courrier électronique, comment les vaccins COVID-19 en cours de développement fonctionneraient :

"Pour le COVID-19, la principale protéine utilisée pour renforcer le système immunitaire est la protéine de pointe (S) du virus. Celle-ci peut être administrée comme un vaccin sous de nombreuses formes différentes : comme virus inactivé (mort), comme protéine exprimée, dans un vecteur d'ADN ou d'ARN qui fera que les cellules fabriquent cette protéine, etc. La seule modification apportée à l'hôte est donc de le stimuler à fabriquer des anticorps et des cellules T qui empêcheront l'infection par le virus ou tueront toute cellule infectée pour prévenir ou réduire la gravité de la maladie. C'est ce qui se passe si vous êtes naturellement infecté par un virus, mais le vaccin élimine le risque de maladie grave."

De nombreux essais sont actuellement en cours dans le monde pour un vaccin contre le COVID-19, certains explorant la possibilité d'un vaccin à ADN, d'où peut-être cette fausse déclaration ( ici , ici ).

Bien que des essais soient en cours pour un vaccin à ADN pour le COVID-19, la méthode n'implique pas de modifier l'ADN existant des personnes. Un futur vaccin contre le COVID-19 ne ferait pas des humains des "organismes génétiquement modifiés", comme le prétend la vidéo.

VERDICT

Faux. Un futur vaccin anti-Covid-19 ne modifiera pas génétiquement les humains. Les vaccins à ADN n'intègrent pas l'ADN du virus dans le noyau cellulaire de son receveur, mais injectent plutôt une partie de l'ADN/ARN du virus dans les tissus pour stimuler une réponse immunitaire dans le corps.

Cet article a été produit par l'équipe de Reuters Fact Check. Pour en savoir plus sur notre travail de vérification des faits, consultez les articles des médias sociaux www.reuters.com/fact-check/about .

Source : Reuters.com

 

Informations complémentaires :

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Fausse déclaration : un vaccin COVID-19 modifiera génétiquement les humains (Reuters.com)