(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Du reste, pour bien saisir la mécanique de ce piège infernal qui nous est imposé crescendo, rappelez-vous que, même si nous avons approuvé Maastricht en 1992, il y a eu :

Le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe est une consultation populaire qui a eu lieu le 29 mai 2005. À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l'Europe ? », le « non » recueille 54,68 % des suffrages exprimés. Ce troisième référendum français sur un traité européen (après ceux de 1972 et 1992) est le premier à être rejeté.

Source et suite : Wikipedia

Mais en 2007, Nicolas Sarkozy est élu et remet sur la table le traité établissant une Constitution pour l’Europe. Si le texte est moins long, la dénomination différente, il n’en demeure pas moins extrêmement technique et reprend en substance la plupart des dispositions contenues dans le traité rejeté par référendum. Une révision de la Constitution française, effectuée par la voie du Congrès le 4 février 2008 permet la ratification du traité lui-même par la voie parlementaire le 8 février de la même année. A ceux qui hurlent au déni du choix du peuple français deux ans plus tôt, le message du Président Sarkozy est clair : « C’était une promesse de campagne. » Et à l’exception de quelques nonistes, l’ensemble du parti socialiste approuve le traité de Lisbonne.

Source et suite... : Causeur.fr

Du reste, ils ont bien compris la leçon, vous remarquerez que depuis, malgré la gravité des textes adopté, MES, etc., il n'y a jamais eu d'autre référendum...

Pour ceux qui ça intéresse concrètement voici les Éléments de réponse de l’UPR sur la loi de 1973…

Bien à vous,

F.

 

Informations complémentaires :