(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

J'en connais certains qui vont être rapidement en difficulté....

à plus tard....

Amitiés,

f.

Gazprom Europe

Le 1er juillet, Gazprom a annoncé qu’il arrêtait de fournir du gaz à l’Europe en raison de réparations prévues sur le réseau Nord Stream. Un représentant de Nord Stream AG a déclaré que les deux lignes du pipeline seraient arrêtées pour un entretien de routine. Les Russes préviennent : “l’approvisionnement en gaz sera réduit du 11 au 21 juillet et tous les partenaires de Nord Stream ont été prévenus à l’avance”.

Donc, officiellement, les Russes disent que les livraisons de Nord Stream seront interrompues à la mi-juillet parce que la société aurait rencontré des problèmes avec ses compresseurs de gaz. Des réparations sont nécessaires. Les pièces à changer sont fabriquées au Canada, et comme leur retour est compliqué du fait des sanctions canadiennes contre la Russie, cela demandera du temps… Les Russes ajoutent qu’ils en profiteront pour vérifier le fonctionnement des composants mécaniques et des systèmes d’automatisation.

Pour sa part, l’Allemagne a déclaré que Gazprom avait mis le gazoduc hors service pour des raisons politiques. Le vice-chancelier allemand Robert Habeck a déclaré que les travaux de réparation du pipeline, qui affectent le volume de pompage, ne devaient pas être effectués par Siemens Energy avant l’automne.

En tout cas, quoi qu’il en soit, l’arrêt temporaire de Nord Stream intervient dans un contexte de forte baisse des approvisionnements en gaz russe vers l’Europe. Le pipeline lui-même ne fonctionne actuellement qu’à 40% de sa capacité et la Russie refuse d’augmenter son approvisionnement. Tout se met en place pour ce que vous verrez dans les prochains mois.

Pour le vice-chancelier allemand Robert Habek, la Russie coupe l’approvisionnement en gaz et manipule les prix du gaz sur le marché, pour justifier une augmentation des prix du gaz en Europe et rendre la société plus ‘fragmentée’.

2b 696x348

Réponse de Dmitry Peskov, porte-parole du président russe : il a tenu l’Union européenne pour responsable de la réduction de l’approvisionnement en gaz. Selon lui, d’un point de vue technologique, l’infrastructure mécanique de ce pipeline souffre à cause des sanctions imposées par l’Union européenne…

A chacun sa version, mais le consommateur européen va souffrir des prix de l’énergie en 2023. Vous lirez les deux prochains numéros de LIESI qui apporteront de l’eau au moulin. Il est probablement judicieux de faire le plein des cuves avant que l’actualité ne donne raison à tout ce que les suppôts de Mammon préparent, tandis que les Européens sont en vacances dans l’espoir illusoire que les prix de l’énergie et le monde en général reviendront à ce qu’ils ont connu… il n’y a pas si longtemps.

Ils n’ont pas compris que chaque mois qui passe nous éloigne de ce monde pour quelque chose que les eugénistes et climatologues au service de la cause sataniste préparent. Il faut s’attendre à des coups de chaleur épisodiques très violents pour garder le troupeau dans la perspective de la foi dans les oracles du GIEC et autres réseaux aux ordres de la technocratie de DAVOS

Gladio Liesi

Cia Liesi

 

Source : Liesidotorg.com

 

Informations complémentaires :